2020 NO.28

Tokyo : le summum des plaisirs gustatifs

6

Produire local pour consommer local à Ginza

Les rues de Ginza, l’un des quartiers commercial et de loisirs les plus prisés de l’Archipel, regorgent de magasins à la longue histoire et de boutiques de marques de luxe japonaises et internationales. Cela n’a pas empêché des projets qui sortent de l’ordinaire d’être entrepris à l’intérieur même ou sur les toits des immeubles d’affaires du quartier et de créer des produits agricoles « made-in Ginza ».

Photos du projet des abeilles butineuses de Ginza Photo : Kurihara Osamu

Projet des abeilles butineuses de Ginza :
Récolter du miel en plein cœur de Tokyo

©NaokoYamamoto

Le projet des abeilles butineuses de Ginza a été lancé en 2006 par des entrepreneurs et des gérants de magasins de Ginza avec pour thème « Coexistence de la nature et de la ville ». Le projet a tout d’abord démarré avec quelques ruches installées sur le toit d’un immeuble de 45 m, avant de rencontrer un succès grandissant et de se développer de façon importante. Devenu un important producteur de miel, le projet gère des ruches installées sur les toits de quatre immeubles et récolte environ 1 tonne de miel chaque année.

Nombreuses seront les personnes à se demander s’il est réellement possible d’élever des abeilles pour la production de miel à Ginza. En fait, Ginza est un excellent endroit pour ces insectes butineurs qui disposent d’abondantes sources de nectar et de pollen avec le palais impérial, le parc de Hibiya et d’autres lieux à la végétation importante à distance de vol. De plus, aucun pesticide n’est répandu dans le quartier et les hivers ne sont pas très rudes. Globalement, Ginza est donc un environnement idéal pour la production de miel.

De plus en plus de magasins créent des produits originaux tels que des gâteaux et des cocktails en utilisant ce miel, qui se positionne au fil du temps comme l’une des spécialités agricoles phares de Ginza.

En haut à gauche : membres du projet en pleine collecte de miel sur le toit d’un immeuble
En haut à droite : abeilles retournant dans leur ruche après avoir ramassé du nectar des fleures
En bas à gauche : le président du projet, Tanaka Atsuo
En bas à droite : le miel récolté est vendu dans des grands magasins et dans d'autres boutiques.

Des légumes cultivés dans un immeuble donnant sur une grande rue
Une usine de légumes à la pointe de la technologie

Des salades frisées et des roquettes éclairées par des lampes à DEL scintillent de l’autre côté de panneaux de verre alignés le long du couloir. Nous nous trouvons en réalité dans une usine de légumes installée à l'intérieur de Ginza Itoya, un magasin spécialisé dans les articles de papèterie et les fournitures artistiques. Cette usine a été construite en 2015 lorsque la papèterie a été entièrement rénovée afin de devenir un lieu de loisir et de découvertes en plus d’un simple magasin de fournitures de bureau.

L’usine emploie des systèmes de culture hydroponique afin de faire pousser des légumes dans une solution de culture. Puisqu’ils ne poussent pas dans de la terre, ces légumes ne sont théoriquement sujets à aucun dommage causé par des parasites ou des maladies, ce qui permet de les cultiver sans aucun pesticide. De plus, la température de l’eau et de l’air, ainsi que la dose d’engrais et les heures d’ensoleillement reproduit par des lampes à DEL, sont contrôlées automatiquement pour rester à niveaux optimaux grâce à des technologies de l'information de pointe. Tout cela se traduit par une production de légumes de qualité tout au long de l’année et un approvisionnement régulier en produits frais pour les consommateurs.

Les légumes cultivés dans cette usine sont livrés au restaurant situé à l’étage supérieur, alors qu’une quantité limitée est disponible à la vente. Avec la réputation d’être toujours frais et délicieux, ces légumes rencontrent un formidable succès auprès des consommateurs et attirent un nombre de plus en plus important de fans qui viennent visiter la boutique en rentrant du travail ou au milieu de leurs courses juste pour les voir pousser.

À gauche : Le directeur de l’usine, Morimoto Katsushi, récoltant quelques salades frisées.
À droite : Des légumes sont également disponibles à la vente au comptoir au rez-de-chaussée.

Les légumes fraîchement récoltés sont au menu du restaurant situé au 12e niveau.