Japan Video Topics

Description

Descriptions des thèmes vidéo sur le Japon, une série de courts clips vidéo présentant la cuisine, la technologie, la culture, les voyages, les modes de vie et les sports au Japon.

Le rouge de Mogami, couleur de mystère

Culture

La couleur rouge possède de profondes ramifications culturelles pour les Japonais. Aujourd’hui encore, les enfants portent du rouge dans les cérémonies rituelles, pour éloigner les mauvais esprits, et les jeunes mariées se peignent les lèvres en rouge vif,une couleur protectrice. De tous les pigments rouges, le beni, tiré du carthame des teinturiers, est considéré comme le plus précieux. Autour du fleuve Mogami dans la préfecture de Yamagata, le carthame des teinturiers est cultivé depuis le 16esiècle; c’est aujourd’hui la première région productrice du pays. Les pétales sont séchés et pressés à la main pour former des palets ovales appelés benimochi. On s’en sert pour teindre les kimonos les plus raffinés. Il existe également un rouge à lèvres benitraditionnel qui produit un vert chatoyant aux reflets irisés, pour le plus grand plaisir des élégantes Japonaises depuis plusieurs siècles.

L’avenir du divertissement : une IA ramène le roi du manga

Technologie

L’intelligence artificielle trouve aujourd’hui des applications dansle domaine du divertissement. «Sai-chan»est un service basé sur une IA qui génère des illustrations originales à la demande. Il lui faut seulement trois centièmes de secondepour créer un portrait qui demanderait des semaines de travail à un humain. Des millions de visages générés par Sai-chan ont été utilisés dans des animes et des jeux vidéo. Autre projet: une collaboration entre humains et IA pour dessiner un «nouveau»manga du plus célèbre dessinateur japonais, Tezuka Osamu, décédé il y a plusieurs dizaines d’années. Le résultat, tant pour le récit que pour le style graphique, semble sorti tout droit de la plume de Tezuka.

Kanten un aliment-santé traditionnel

Cuisine

Le kanten est un aliment produit à partir d’algues. En y ajoutant de l’eau et en laissant à température ambiante, on obtient une gelée et c’est pourquoi c’est un ingrédient historiquement important dans les recettes japonaises, surtout les desserts. Il est aujourd’hui prisé comme aliment-santé, végétarien et riche en fibre. Le kanten est toujours fabriqué de façon traditionnelle dans la région de Suwa à Nagano. Les variations de la température locale permettent des congélations et séchages répétés, produisant en deux semaines un kanten apprécié pour sa texture unique.

Les nouveaux défis du mapping vidéo

Technologie

Le vidéo mapping permet de projeter des images sur des surfaces telles que des murs et des immeubles et est très utilisé dans le divertissement. Le Japon est leader mondiale de son utilisation dans de nouvelles technologies. Sur les chantiers et dans les hôpitaux, le mapping vidéo rend le travail plus sûr et plus précis. Dans le projet d’un tunnel d’autoroute de la région du Tohoku, des images de données de roches tendres et dures sont projetées sur la paroi afin d’aider au placement des explosifs. Tandis que dans la salle d’opération, des images projetées sur les organes affectés guident la main du chirurgien.

Sado - La voie du thé

Culture

Sado — la voie du thé – est peut-être l’art qui représente le mieux la tradition de l’hospitalité japonaise. Des règles sont présentes pour chaque action, de la façon de battre le thé et de le servir à chaque mouvement effectué dans cet espace, tout est conçu en accord avec les quatre principes.

Créativité dans le kimono

Culture

Le vêtement japonais traditionnel, le kimono, date du 8e siècle, même s’il a considérablement évolué au long des années. Avec ses motifs variés, le kimono est l’expression d’une approche de la beauté unique au Japon. Presque 70 % de la soie utilisée dans les kimonos est produite dans la région de Tango, au nord du département de Kyoto. La soie crêpée Tango Chirimen a une surface plissée qui reflète la lumière de façon aléatoire en apportant une profondeur unique et beaucoup de richesse aux couleurs du tissu. Aujourd’hui, on voit aussi des kimonos affublés de motifs d’autres pays, influencés par des cultures et des styles du monde entier. Toujours frais à l’œil, cet habit traditionnel continue de charmer une audience de plus en plus large.

Manga – Animé – Jeux — Live Action “Le 2.5D Musical”

Culture

Ces spectacles musicaux influencés par les mangas, les animés et les jeux vidéos qu’ils mettent en direct sur scène sont extrêmement populaires aujourd’hui auprès de la jeunesse nippone (l’expression 2.5D fait référence à l’entre-deux du monde en deux dimensions, comme dans les animés et en trois dimensions, comme de la vie réelle). L’un des plus connus est « Naruto », basé sur un manga de ninja à succès. Les effets spécieux rendent les techniques de ninja ultra-réalistes, le manga prend ainsi vie sur scène. Cette nouvelle forme de divertissement japonais gagne peu à peu des fans dans le monde entier.

Shoku-iku Apprendre à bien se nourrir

Cuisine

Le système de shoku-iku dont font usage les écoles japonaises permet d’enseigner aux enfants de bonnes habitudes alimentaires et d’assurer une connaissance de base de leur nourriture. Pendant le repas, ces derniers discutent avec leur professeur de la valeur nutritionnelle du menu du jour. Ils ont aussi l’occasion d’apprendre la culture traditionnelle culinaire de leur pays avec des chefs de Washoku. Le shoku-iku commence même plus tôt dans certaines écoles maternelles où les enfants font pousser et cuir leurs aliments. Ce système est une contribution majeure au développement de la santé physique et mentale de tout individu.

Des paysages sur un plateau

Culture

Le Japon a pour tradition de recréer la nature en miniature, le bonsaï étant le plus célèbre art dans ce cas. Dans le bonkei, les paysages sont construits sur un plateau grâce à du sable, des pierres, de la mousse végétale et d’autres matériaux faits à partir de terre. L’artiste met le tout en scène pour être vu sous un angle précis, utilisant les techniques de la perspective pour créer une vue dynamique et réaliste. Un autre « art de plateau », le bonseki, utilise uniquement du sable blanc et des pierres. Des outils spéciaux façonnent le sable afin de rendre compte des subtilités des mouvements de l’eau et d’autres éléments naturels. Toute la beauté des paysages japonais en miniature, dans le plus pur style nippon.

Restauration d'un symbole régional Château de Kumamoto

Culture

Monument chéri de tous depuis plus de 400 ans, le Château de Kumamoto a été fortement endommagé par un puissant séisme en 2016. Dès le début de sa restauration, un problème majeur est apparu : comment recréer les toits traditionnels en tuiles ? Faites d’argile, elles procurent une excellente isolation mais, étant chacune légèrement différente, elles peuvent laisser de légers interstices. Pour les réduire, les couvreurs burinent quelques millimètres de matière, mais à la dimension d’un château, ce fut une tâche immense, comportant des dizaines des milliers de tuiles. Découvrons comment les efforts de ces artisans vigoureux ont redonné espoir et courage aux habitants de la région.

Les médecins des cerisiers de Hirosaki

Voyages

La ville de Hirosaki, à Aomori, est l’un des endroits les plus célèbres pour ses paysages de fleurs de cerisiers, attirant de nombreux touristes au printemps, la saison des sakura. Trois arboriculteurs s’étant eux-mêmes donné le nom d’« équipe Sakuramori » s’occupent toute l’année des cerisiers de la ville. Ils s’inspirent de techniques d’élagage développées dans la culture de la pomme locale pour les protéger des maladies, empêcher que les branches ne tombent et éviter qu’ils ne meurent. Cette vidéo présente leurs efforts pour garantir les futures floraisons des cerisiers de Hirosaki.

La gym au rythme de la radio

Sport

Bien des Japonais entament leur journée par une séance de gymnastique qui stimule tout leur corps, en suivant les instructions et la musique émises par une radio. Chacun connaît ces exercices, appelés rajio taïsô, qui ont débuté il y a plus de 90 ans. A peine trois minutes suffisent à leur pratique et ils sont utilisés pour s’echauffer avant les classes de gym ou des séances sportives. Conçue pour convenir à tout âge et prouvée très efficace pour maintenir les seniors en forme et en activité, cette gymnastique à la japonaise devient populaire dans diverses parties du monde.

Une révolution en régénération osseuse

Technologie

Des greffons osseux synthétiques remplaçaient déjà des os perdus, suite à une maladie ou une blessure. Mais un tout nouveau type de substitut synthétique incite désormais notre organisme à faire repousser l’os perdu. Ayant étudié le mécanisme de régénération osseuse, l’inventeur a fait appel à une forme spéciale de calcium quasi identique à l’os naturel pour mettre au point un greffon synthétique qui amène le corps à produire un nouvel os. Au terme d’une année, l’os naturel a remplacé la greffe synthétique. Grâce à une première mondiale, une imprimante 3D permet de former ces os synthétiques avec une précision de 0,1 millimètre, assurant ainsi une parfaite correspondance.

Le chat porte-bonheur

Culture

A la devanture de maisons et de boutiques au Japon, ces mascottes apportent le bonheur : la richesse par la patte droite et des clients par la gauche. On offre encore ces statuettes au Temple Gotokuji à Tokyo où la légende a son origine. La plupart sont fabriquées en céramique à Seto, dans la préfecture d’Aichi, un important centre de poterie qui organise chaque année un festival et abrite un musée, consacré à ces chats porte-bonheur de tout l’Archipel. Récemment, cette tradition japonaise a stimulé l’imagination dans d’autres pays où l’on exprime maintenant le concept sous des formes acclimatées aux divers terroirs.

Coucher de soleil à Izumo

Voyages

Izumo, situé à Shimane sur la Mer du Japon, est le berceau de certains des plus anciens mythes de l’Archipel nippon et de sites sacrés comme le grand sanctuaire Izumo Taïsha. Au coucher du soleil, les jolies formations rocheuses de la côte créent d’admirables tableaux à contempler sur les plages. Les crépuscules ont toujours été sacrés à Izumo et les gens du pays ont soigneusement préservé les paysages qui les rendent si merveilleux. Chaque jour, la qualité du couchant est évaluée et affichée par la ville. Découvrons aussi un festival où les pêcheurs du lieu prient pour leur sécurité en mer avant de partir en procession afin de rendre grâce au soleil couchant.

Parking novateur en sous-sol pour vélos

Technologie

Les villes du Japon montrent la voie dans la mise au point de parkings automatisés pour vélos et dans leur installation sur plusieurs étages. Une étiquette électronique fixée sur le vélo est le sésame qui a permis l’automatisation complète des systèmes, assurant un rangement et un retrait faciles et rapides, même aux heures de pointe de la journée. Ces espaces de parking multi-étages peuvent efficacement entreposer un grand nombre de vélos, que ce soit sous les rues ou dans des endroits très exigus. Cette nouvelle technologie est une aubaine pour les urbanistes, car elle procure des parkings à la fois indispensables et maintenus à l’abri des regards.

Feux d'artifice Procédés traditionnels pour un divertissement moderne

Culture

Les feux d’artifice sont une tradition estivale au Japon et ils sont célèbres par les cercles parfaits qu’ils dessinent dans le ciel. Chez un artificier installé à Tokyo depuis 150 ans, découvrons certaines des techniques et compétences d’autrefois et comment cette firme a lancé une tendance, visant à transformer ces divertissements traditionnels en spectacles d’ensemble, associant musique et performances artistiques. Cette évolution est rendue possible par les talents des artisans qui coordonnent exactement les explosions dans le ciel et les mouvements des acteurs sur la scène.

Les pêches de Fukushima

Cuisine

Les pêches japonaises sont remarquablement douces, sucrées et juteuses. Dans la ville de Kôri située au nord de Fukushima, le sol et le climat se prêtent parfaitement à la culture de la pêche. Fortement touchées par le terrible séisme de 2011, les exportations des pêches de Kôri surpassent à présent celles d’avant la catastrophe, car leur qualité est pleinement assurée. Les pêches de Kôri sont d’une telle saveur qu’elles sont offertes chaque année au Palais impérial. Allons à la rencontre des cultivateurs de pêche et des visiteurs de leurs vergers.

Ekiben Boîtes-repas pour les voyages en train

Cuisine

Les boîtes-repas japonaises, ou bento, offrent une immense variété. Les Ekiben vendus dans les gares ferroviaires et dégustés au cours de longs voyages en train sont un excellent moyen de goûter les cuisines régionales. Le Sanriku Railway, parcourant la côte nord-est du Tohoku présente ainsi des ekiben garnis de poissons frais provenant de la mer que vous pouvez voir à la vitre. Les trains pour stations thermales de Hakone, près de Tokyo, offrent des ekiben uniquement vendus quand les célèbres hortensias de la région sont en pleine floraison. Et finalement, on trouve à Gunma, l’ekiben le plus célèbre du Japon, Toge no Kamameshi, vendu dans des poteries Mashiko conservant votre repas chaud pendant la durée du voyage, et qui ont gagné en popularité avec le temps.

L’ingénierie japonaise vise l’or

Technologie

Les performances des athlètes de parasport dépendent énormément du design et de la qualité de leur équipement. L’approche japonaise d’une fabrication basée sur l’écoute des sportifs aide aujourd’hui à améliorer ces designs. Nous voyons ici un fabricant de membres artificiels collaborant avec un médaillé paralympique pour développer une prothèse aidant les coureurs à aller plus vite que jamais, et comment un consortium de petits artisans à créé un atelier de niche, combinant leurs diverses techniques pour renforcer et améliorer les fauteuils roulants pour les compétitions de basketball. L’ingénierie avancée adoptée par des athlètes aux demandes précises est en train de transformer le monde du parasport.

Sanuki Kagari Temari Petites balles brodées

Culture

Les temari sont des balles colorées faites de fils et brodées de fleurs ou de motifs d’animaux. Dans l’ancien Japon, ces temari étaient des jouets populaires auprès des petites et jeunes filles. Elles sont aujourd’hui des objets de décorations prisées. Chaque région a sa propre tradition et le style Sanuki Kagari Temari est pratiqué depuis un millénaire dans la ville de Takamatsu, département de Kagawa. Sa particularité est l’usage de colorants naturels à base de plantes pour teindre les fils. Cette technique traditionnelle emploie environ 140 nuances et l’on peut voir dans cette vidéo comment l’artiste Eiko Araki s’en sert pour créer de subtils dégradés de teintes sur ses magnifiques temari.

Yokohama Ville et mer

Voyages

C’est d’abord comme porte sur le monde que Yokohama est devenue une grande ville portuaire. C’est aussi un agréable endroit à visiter avec ses charmants parcs avec vue sur la baie, ses rues du 19e siècle aux maisons de style occidental et le quartier chinois le plus vaste d’Asie. La ville joue encore un rôle majeur sur la scène internationale comme organisatrice d’événements venant des quatre coins du globe. Récemment, Yokohama est aussi devenue un leader environnemental. Un aquarium sur le front de mer s’est ainsi donné pour mission de faire découvrir les problèmes écologiques marins aux enfants, et les habitants se sont mis à nettoyer la principale rivière afin de pouvoir en profiter davantage.

Karaté

Sport

En 2020, le karaté fera ses débuts comme sport olympique. Cet art martial traditionnel du Japon, centré sur les coups de poings et de pieds, utilise deux formats de compétition. ‘Kumité’ est un type de combat sans contact, tandis que les ‘kata’ sont une suite de techniques exécutées en solo. Le karaté moderne du Japon plonge ses racines dans un art martial traditionnel d’Okinawa où l’accent est placé sur l’apprentissage des ‘kata’. Un adepte de ce karaté ne frappe jamais le premier et, comme cette pratique favorise l’autodiscipline et le respect d’autrui, elle est souvent enseignée dans les écoles, surtout à Okinawa.

Manga Libérer son moi artistique

Culture

Le manga est un élément célèbre de la pop culture du Japon. Dessiner des mangas y est incroyablement populaire, mais jusqu’à une date récente, même les pros étaient quasi autodidactes. C’est en train de changer car des écoles en enseignent désormais les techniques. Autre évolution, les médias sociaux offrent une alternative aisément accessible à la version imprimée. Nous découvrons le plus grand site de chargement de mangas et rencontrons une jeune artiste devenue si populaire en ligne qu’elle est passé professionnelle au lycée. De nos jours, le monde des mangas permet à quiconque d’exprimer facilement son moi artistique.

Une révolution du papier

Technologie

De nouvelles technologies sont mises au point pour conserver les ressources et la dernière contribution du Japon, ce sont des méthodes novatrices visant à réduire le fardeau écologique de la papeterie. Nous présentons un système déjà en œuvre dans des bureaux qui – 1ère mondiale – transforme du papier usagé en papier neuf après en avoir éliminé toute impression et surtout en n’utilisant quasi pas d’eau. Un autre procédé novateur emploie comme matière première du calcaire, une roche très ordinaire. On obtient ainsi un papier hydrofuge, résistant aux déchirures et capable de remplacer bien des articles en plastique.

Scène artistique dernier cri à Osaka

Voyages

Kitakagaya est un quartier du sud-ouest d’Osaka, la 2ème métropole du Japon. Célèbre auparavant par ses chantiers navals, Kitakagaya est connu à présent pour son art. Attirés par les nombreuses bâtisses inoccupées, de jeunes artistes et autres créateurs s’y sont installés pour vivre et travailler. Une société immobilière locale a compris que ceci pourrait revivifier le quartier et elle a encouragé l’implantation d’artistes. Aujourd’hui, les visiteurs affluent à Kitakagaya pour admirer les fresques de pop-art décorant les rues et pour des activités de grande envergure, utilisant l’espace ample des anciens entrepôts.

Des bâtiments en bois qui ne brûlent pas

Technologie

Depuis toujours, les Japonais ont préféré construire en bois du fait de sa chaleur et de ses qualités humaines, mais par crainte des incendies, on a eu recours à l’acier et au béton. De nouvelles technologies apparaissent et nous découvrons ici du bois ignifugé par un revêtement de verre liquéfié, ainsi que des piliers faits de couches de bois et de panneaux de gypse aussi résistants au feu que le béton ou l’acier et qui ont permis la construction de grandes structures en bois. Ces nouvelles technologies japonaises pourraient bientôt ramener partout et sans risque le confort et la touche humaine du bois dans nos constructions.

Le marché aux poissons de Toyosu Regards d’experts sur la qualité

Mode de vie

Le Marché de Toyosu est le plus grand marché de gros du monde en poissons. Pas moins de 500 espèces venues de partout y sont vendues et traitées par des courtiers spécialisés, appelés nakagaïnin. Ceux-ci doivent savoir dire exactement quel poisson convient aux besoins particuliers de tel client, notamment les chefs de restaurants de sushi qui exigent fraîcheur, goût et qualité sans égal. La capacité de juger la qualité à l’œil et à l’instant porte le nom de mekiki en japonais. Découvrons l’action de ces courtiers au Marché de Toyosu.

Les smartphones, mode mignon!

Culture

Les smartphones sont quasi indispensables dans notre vie et, comme presque tout le monde en a un, un large éventail d’accessoires, tant fonctionnels que décoratis, a fait son apparition. Les créateurs japonais sont particulièrement inventifs : boîtiers de portable faisant office de miroir ou ressemblant à des peluches. L’accent est placé sur le ‘mignon’ et un grand succès est remporté à présent par un série en forme d’animaux qui protègent le bout des câbles de recharge en donnant l’impression de grignoter votre portable.

Dainichido Bugaku 1300 ans de danse traditionnelle

Culture

Dans un vieux sanctuaire de Kazuno à Akita, la danse Dainichido Bugaku se perpétue sans interruption depuis 1.300 ans. Elle comprend 7 danses anciennes, préservées au fil des siècles par les familles de l’endroit. Comme il s’agit d’une cérémonie sacrée du shintoïsme, les danseurs se purifient par l’observation de rites, notamment l’abstention de viande. Cette tradition ininterrompue, transmise directement de père en fils, scelle les familles et elle procure aussi à la ville un esprit communtaire sans égal.

Un générateur hydraulique ultra-compact

Technologie

L’hydroélectricité utilise le mouvement de l’eau pour actionner des turbines et elle est un important moyen de produire l’électricité, essentielle à notre vie moderne. Les installations sont devenues plus petites car les générateurs parviennent à utiliser diverses sources d’eau. Nous découvrons ici un générateur ultra-compact, mis au point à Gifu, facilement transportable et capable de fonctionner même avec un mince filet d’eau courante. Déjà testé pour l’éclairage de rues, il devrait permettre à des gens vivant dans des régions reculées du monde de produire leur propre électricité.

L’île de Shodoshima Séjour dans un attrayant labyrinthe

Voyages

Shodoshima, à Kagawa, est une petite île de quelque 30.000 habitants dans la Mer Intérieure de Seto. Par son climat tempéré et la beauté de ses paysages, elle attire chaque année plus de 100.000 visiteurs étrangers, mais la facilité de son accès signifie que beaucoup en font une sortie d’une journée. Pour encourager des gens à y séjourner, un groupe d’étudiants de l’Université de Kagawa a proposé de transformer en hébergements des maisons inutilisées dans le centre, un fascinant labyrinthe de ruelles étroites. Ce projet reçoit désormais l’appui enthousiaste des habitants de Shodoshima.

Arimatsu Shibori, la teinture par nouage

Culture

Située en banlieue de Nagoya, une grande ville du centre du Japon, Arimatsu est une citée réputée par un célèbre artisanat dont les débuts remontent à plus de 400 ans. Arimatsu Shibori est une méthode de teinture par nouage, où des parties du tissu sont nouées, pliées ou enveloppées de manière à laisser des motifs après la teinture. La tradition d’Arimatsu est unique par le grand nombre de techniques utilisées : plus de 100 ! Pratiqué surtout par des femmes de la ville, cet artisanat est désormais transmis à une génération de jeunes teinturières qui orientent l’Arimatsu Shibori dans de nouvelles directions.

Le charme des couleurs automnales

Voyages

Le Japon est célèbre par la beauté de ses feuillages d’automne. On y trouve plus d’espèces d’arbres aux couleurs changeantes que partout ailleurs et, au fil des siècles, il a affiné toute une culture consacrée à savourer les panoramas de l’automne. Découvrons ici des méthodes allant du poli des planchers de temples, reflétant ainsi le jardin extérieur, aux agencements habiles des arbres pour qu’ils se mêlent et mettent en valeur le payage à l’arrière. Préserver cette culture de la beauté éphémère dépend des efforts de ceux qui se consacrent à l’entretien des forêts de l’Archipel nippon.

Karuta – Un jeu de cartes japonais

Culture

Pour le karuta, un joueur lit le texte écrit sur une carte et les autres essaient de localiser au plus vite le dessin qui y correspond. Longtemps apprécié entre amis et dans les familles, ce jeu a accru récemment sa popularité du fait de son nouvel aspect. Les cartes de compétition comportent 100 poèmes, tirés d’un célèbre recueil d’antan, appelé “Hyakunin Isshu”. Il s’agit d’un concours exigeant vitesse et mémoire et nous observerons comment une championne nationale situe sa carte en 0,2 seconde. Les anciens poèmes servent aussi d’introduction à la culture japonaise et c’est là un autre attrait pour un nombre croissant de joueurs qui font connaître ce jeu dans le monde.

Une soyeuse renaissance

Technologie

L’industrie japonaise de la soie reste très réputée par sa qualité. Seiyo, une ville d’Ehime, fabrique de la soie depuis quelque 150 ans et elle est le berceau d’une soie souple et luxueuse, produite selon une technique exigeant du temps et de la main d’œuvre. Malgré des revers subis lors d’innondations en 2018, les sériciculteurs y poursuivent leur quête de la haute qualité. À Gunma, première région en production de soie, on fait appel à une technologie lauréate du Prix Nobel pour créer une soie fluorescente, ce qui fait que la soie japonaise attire à nouveau l’attention sur la scène mondiale.

La saveur cachée de la cuisine japonaise

Cuisine

Katsuobushi, un ingrédient traditionnel de la cuisine japonaise ou ‘washoku’ : il s’agit de filets de bonite ou ‘katsuo’ fumés et séchés selon un procédé spécial. Leurs flocons rapés servent à la préparation d’un bouillon ou ‘dashi’, mais ils sont aussi consommés comme garniture. Le ‘katsuobushi’ joue un rôle essentiel pour mettre en valeur les arômes subtils du ‘washoku’. Depuis que cette cuisine a été choisie comme Patrimoine culturel immatériel en 2013, elle n’a cessé d’attirer l’attention. Dans divers pays, des cuisiniers font appel au ‘katsuobushi’ pour leurs recettes locales. Nous irons notamment à Yaizu, préfecture de Shizuola, où le ‘katsuobushi’ se prépare encore tel qu’il y a quelque 300 ans.

Secrets d’histoire,sous l’œil du scanner

Technologie

Même soigneusement protégés, les biens culturels peuvent subir des dégâts et se détériorer, ce qui requiert des réparations. Parfois tenus à l’abri des regards, ils n’ont pas été analysés scientifiquement et leurs données de base ne sont pas enregistrées. Il faut donc mémoriser leur état actuel pour garantir la précision de restaurations futures. C’est pourquoi Ari Ide, professeur émérite de l’Université de Kyoto, a mis au point un scanner à ultra haute définition. 900 fois plus puissante que celle des caméras numériques haut de gamme, sa résolution permet d’enregistrer les images avec une extrême précision. D’un poids réduit de 500 à 100 kg et d’une construction modulaire facilitant son transport, le nouveau scanner a rapidement trouvé d’autres applications. Par exemple, cartographes et urbanistes l’utilisent pour analyser d’anciennes cartes et réduire les éventuels dégâts futurs. Découvrez la technologie d’un scanner à ultra haute définition, une première mondiale.

Des textiles high-tech pour réduire la fatigue

Technologie

Les progrès technologiques du Japon ont donné naissance à de nombreux textiles nouveaux aux propriétés spéciales. Certains facilitent fortement l’évaporation de l’humidité, alors que d’autres retiennent bien mieux la chaleur. Un textile très en vue à présent contribue à régénérer les muscles fatigués. On a découvert que le platine émet un faible champ électromagnétique qui aide à alléger la tension musculaire. Incorporer ce métal dans des fibres s’est avéré difficile et il a fallu de nombreuses années pour disposer d’une méthode efficace. Mais aujourd’hui, des athlètes du monde entier peuvent revêtir des maillots faits de ce matériau et l’idée de vêtements allégeant la fatigue se propage dans la vie quotidienne.

Le ruban adhésif Washi

Culture

C’est d’abord pour l’industrie que fut inventé le ruban de masquage. Ceux fabriqués au Japon le sont en papier « washi » traditionnel et ils connaissent le succès notamment chez les jeunes du fait de leur texture unique et de leurs innombrables designs pop. On les utilise pour apporter une touche originale à des articles de papeterie ou à la décoration d’intérieurs. Récemment, il sert même à la création artistique. Nasa Funahara est une artiste qui fait appel aux particularités du ruban adhésif washi pour créer des œuvres d’art uniques. Bien plus désormais qu’un simple objet utilitaire, le ruban de masquage washi apporte une touche de joie et de couleur dans la vie quotidienne.

Les lanternes-poisson rouge de Yanaï

Voyages

Yanaï est un ancien port de commerce situé dans le département de Yamaguchi dans l’ouest du Japon. Il est célèbre par ses jolies lanternes en forme de poisson rouge, conçues pour éclairer la ville il y a quelque 150 ans déjà et jusqu’à l’arrivée de l’ampoule électrique. Difficiles à fabriquer, elles avaient disparu jusqu’à ce que feu Nobuo Kawamura se donne pour mission de les faire revivre. Il en a créé un nouveau design assez simple pour que quiconque puisse l’assembler sans peine. Ces lanternes-poisson rouge sont désormais si populaires qu’elles sont devenues le symbole de la ville. L’avenir de cette tradition ressuscitée à Yanaï semble bien assuré.

La vie avec des amis virtuels

Mode de vie

Hatsune Miku a été la plus connue de la première vague des personnages virtuels. Destinés d’abord à être simplement regardés, ces derniers s’intègrent de plus en plus à notre vie quotidienne. On peut avoir une vraie conversation avec Azuma Hikari qui vit dans un tube de verre de 50 cm et fait office d’assistante à domicile. Conçue par ordinateur, on peut facilement confondre Saya avec une véritable jeune fille. Sachez, par exemple, qu’il y a sur sa tête quelque 100 000 cheveux, tracés chacun à la main. Elle est dotée d’intelligence artificielle et de fonctions de reconnaissance faciale qui devraient lui permettre d’aider dans des secteurs comme l’information touristique ou les maisons de repos.

Les ressorts japonais, une mécanique de précision

Technologie

Des épingles à linge aux composants de voitures, les ressorts servent dans une foule d’applications et ceux de fabrication japonaise sont réputés dans le monde entier du fait de leur haute qualité. Nous découvrons ici certains des plus petits ressorts jamais réalisés. Ils sont de l’ordre du micron, comme ceux qui servent à ajuster le débit de l’encre à la pointe d’un stylo à bille, ou ceux glissés par les chirurgiens dans les vaisseaux sanguins du cerveau pour les maintenir ouverts. Nous découvrons aussi certains ressorts vraiment énormes comme les amortisseurs sismiques longs de 1,2 m installés au sommet de la Tokyo Sky Tree qui, par ses 634 m, est la plus haute tour de communication du monde. De tels ressorts révolutionnaires ne sont possibles que grâce aux techniques de fabrication longtemps épurées par les artisans japonais.

Iizuka, une ville engagée dans la pratique du tennis en fauteuil roulant

Sport

Alors qu’approchent les Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo en 2020, les para-sports sont au centre de l’actualité et l’un des plus populaires est le tennis en fauteuil roulant. Depuis longtemps le site d’un championnat annuel de tennis en fauteuil roulant, la ville d’Iizuka à Fukuoka a été choisie pour acceuillir cette discipline lors des Paralympiques. Soutenu par plus de 2.000 bénévoles et attirant les meilleurs joueurs du monde, le Championnat d’Iizuka trouve ses racines dans le Centre des lésions médullaires d’iizuka où ce sport encore peu connu était utilisé pour la réadaptation. Les patients ont voulu continuer à jouer après leur sortie, la rencontre locale a pris une dimension internationale et Iizuka est devenue un foyer de ce sport. Ici, nous suivons un ex-patient du Centre qui se fraie un chemin jusqu’à la finale de la discipline.

Le chien le plus fidèle du Japon, l'Akita Inu

Mode de vie

L’Akita Inu, une race de chien originaire du Japon, se caractérise par sa grande taille, sa frimousse ronde, ses oreilles triangulaires et sa queue frisée. Bien qu’ils soient grands et robustes, ils sont de nature douce, affectueuse et réputés pour leur loyauté indéfectible. Appréciés autrefois comme chiens de chasse, leur popularité a chuté récemment. C’est pourquoi Odate, une ville d’Akita qui a été son lieu de naissance, a lancé un programme qui comprend une série d’activités promotionnelles et notamment un espace dans le bureau du tourisme où les visiteurs peuvent interagir avec les chiens. Récemment, grâce à la publicité faite par des propriétaires célèbres comme la championne de patinage artistique Alina Zagitova, la popularité de l’Akita Inu progresse à l’étranger.

Le Japon pointe la voie de la sécurité

Mode de vie

Au Japon, les chemins de fer ont recours à un système de sécurité appelé “Pointer et Mentionner”. Cette méthode qui consiste à pointer réellement vers un objet à vérifier tout en prononçant son nom a été inventée au Japon il y a près d’un siècle. L’association “voir, agir, énoncer et entendre” réduit les erreurs d’environ 85%. Depuis que de récents essais scientifiques ont prouvé l’efficacité de la technique, son usage s’étend à des domaines sans lien avec les chemins de fer. Il contribue à accroître la sécurité dans des secteurs aussi divers que les hôpitaux et les chantiers de construction. A présent, suite à une adoption réussie par le réseau des métros de New York, cette méthode de sécurité typiquement japonaise commence à se propager dans le monde.

La patrouille des joggeurs - Pour des rues plus sûres

Mode de vie

Courir est une activité matinale habituelle dans le centre des grandes villes, mais elle n’est ni facile ni prudente le soir par les rues désertes des banlieues. Pourtant, cela change grâce à un groupe de bénévoles, déterminés à associer leur hobby avec une patrouille afin de préserver la sécurité sur la voie publique. L’idée en est venue d’un jeune homme dont une amie avait été attaquée alors qu’elle rentrait chez elle la nuit. Le groupe court dans les environs à la tombée du jour, vérifiant surtout les endroits peu habités. Les résidents en sont enchantés et ils les saluent au passage. Combinant leur action avec la police et les autorités locales, ils ont suscité la formation de nombreux groupes comparables sur l’Archipel.

Cobarion : un nouvel alliage - Quand Kamaishi transforme la biomédecine

Technologie

Kamaishi est depuis longtemps un centre de fabrication du fer et de l’acier au Japon. Le redressement de Kamaishi, détruite en 2011 par le Grand Séisme du Japon de l’Est, est soutenu par un alliage de métal révolutionnaire, mis au point par l’Université du Tohoku et une entreprise locale. Le Cobarion est dix fois plus solide que l’argent et il ne cause quasi aucune réaction allergique au métal. Le monde médical y a vu rapidement une solution au vieux problème interdisant aux personnes allergiques au métal de recourir à des articulations artificielles et des prothèses dentaires. Et comme le nouvel alliage est aussi attrayant que le platine, il devient populaire pour fabriquer des bijoux non allergiques. En redonnant vie à une vieille cité de l’acier, le Cobarion enjolive aussi la qualité de vie de beaucoup.

Apprendre à tout âge - Les séniors et le numérique

Mode de vie

Créatrice d’une application pour smartphone à plus de 80 ans, Masako Wakamiya a souligné à l’ONU comment des seniors comme elle utilisent désormais le numérique. Nous découvrons ici la localité de Kamikatsu dont plus de la moitié des habitants dépasse 65 ans. Elle est célèbre par ses tsumamono, des feuilles et des fleurs cultivées et cueillies par les dames de Kamikatsu pour décorer la cuisine japonaise traditionnelle. À cet effet, elles font amplement appel au numérique. Agée de 81 ans, Sachiyo Nishikage a découvert l’ordinateur voici 10 ans. A présent, elle reçoit ses commandes chaque matin sur Internet et se fait des amis via les médias sociaux. Comme elle qui entend travailler jusqu’à 100 ans, les seniors du Japon adoptent les technologies numériques avec enthousiasme.

L’art du Wagashi - De l’artisanat à la performance

Cuisine

Les wagashi sont des sucreries japonaises traditionnelles, faites surtout de pâte de fèves et adoucies par des ingrédients naturels. Il en existe de nombreuses variétés, mais la sorte de wagashi appelée nerikiri se veut un reflet artistique des thèmes saisonniers. Jun-ichi Mitsubori est un artisan du wagashi qui a fait du nerikiri une forme d’art. Au lieu de travailler en coulisses, il crèe par des gestes uniques des friandises d’une beauté extraordinaire juste en face de son auditoire. Habillement, éclairage ou chorégraphie... tout est conçu dans la prestation pour attirer l’assistance vers le monde du wagashi de Mitsubori et exprimer l’esprit de l’hospitalité à la japonaise.

Un régal pour les yeux Rouleaux de sushi pour les fêtes

Cuisine

Les familles paysannes de la préfecture largement rizicole de Chiba perpétuent une tradition vieille de 200 ans, consistant à préparer des rouleaux de sushi spéciaux pour les occasions festives. Coupés, ces rouleaux font apparaître des mots, jolis dessins, tels que fleurs ou animaux. Récemment, des gens de la banlieue de Chiba se réunissent pour assister à des ateliers et y apprendre ces techniques artisanales. Nous suivons une paysanne qui rassemble les ingrédients dans les champs de la famille et confectionne avec amour les rouleaux colorés de sushi qui seront la pièce maîtresse du repas de fête de sa petite-fille, arrivée à l’âge adulte.

La voie du Ninja Un art de vivre

Mode de vie

Devenus célèbres dans le monde, les ninjas ont connu leur apogée au 16ème siècle, période des états belligérants au Japon où ils agissaient comme espions plutôt que guerriers. Connu comme “le dernier ninja”, Jinichi Kawakami est l’héritier de cet art particulier et de ses techniques. Il les enseigne partout et se livre à des recherches scientifiques sur l’efficacité de ces méthodes anciennes. Des groupes de sociétés et des gens de tous horizons apprennent auprès de M. Kawakami comment les secrets bien gardés des ninjas peuvent les aider dans leur travail et leur vie quotidienne, en faisant appel à des techniques pour contrôler et optimiser leurs facultés physiques et mentales.

Énergie propre à Niseko enneigé

Voyages

Niseko, à Hokkaido, connaît un des plus forts enneigements du Japon et son excellente poudreuse attire plus de 1,7 million de visiteurs par an. Niseko entend protéger son environnement par des initiatives telles que de la neige pour la réfrigération, des sources thermales pour le chauffage et des circuits utilisant la chaleur du sous-sol. Si la température tombe ici à -10°C en hiver, sous terre, elle reste toute l’année à 15°C. Des circuits de chauffage fondés sur ce décalage ont nettement réduit les émissions de CO2 de la ville. Par ailleurs, des lycéens de Niseko se livrent à des essais d’utilisation de cette chaleur souterraine pour cultiver des légumes d’hiver.

Les sacs bleus de Kumamoto Symboles d’opiniâtreté

Mode de vie

Après un séisme dévastateur en 2016, la vie revient à la normale dans la Préfecture de Kumamoto. Des bâches de plastique bleu ayant recouvert les maisons abîmées sont devenues inutiles, voire un problème, du fait de leur énorme quantité. Le projet d’un styliste local consiste à recycler en sacs à provisions ces bâches, portant encore les cicatrices de leur emploi. Le but est d’inviter à rester vigilant face aux dangers des séismes et les bénéfices sont versés aux communautés sinistrées. Nous suivons une jeune femme dont la maison familiale a été saccagée par le séisme. Elle réunit des bénévoles qui rassemblent et nettoient les bâches à transformer en sacs.

Médailles parées de souvenirs Jeux Olympiques et Paralympiques Tokyo 2020

Technologie

En prévision des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2020, un projet est en cours à Tokyo. Il consiste à façonner toutes les médailles des Jeux par recyclage de métaux contenus dans de vieux téléphones et autres dispositifs électroniques cédés par le public. Ce projet a reçu une réponse enthousiaste de gens désireux de contribuer un tant soit peu aux Jeux et de ceux qui ont offert les biens de proches, décédés avant d’avoir eu l’occasion de se réjouir des Jeux. Premier en son genre, ce projet donne au grand public une occasion de participer en personne aux Jeux Olympiques et Paralympiques.

Renaissance d’une vieille glycine

Voyages

Chaque saison a ses fleurs particulières et, au Japon, c’est au début mai que s’épanouit la glycine. Bien des gens voyagent alors pour découvrir les magnifiques grappes mauves de cette plante grimpante dont les rameaux peuvent être arrangés sur une pergola pour créer de splendides cascades fleuries. Découvrons la glycine la plus célèbre du Japon, un vieil arbre géant transplanté il y a 20 ans pour lui permettre de continuer sa croissance. On l’estimait trop grand et trop vieux pour être transplanté jusqu’à ce qu’une arboricultrice découvrit le moyen de déplacer sans danger l’énorme tronc. En observant comment elle parvient à sauver des arbres, nous entreverrons les traditions japonaises de respect pour le monde naturel.

Bienvenue dans le monde du Cosplay

Culture

Les mangas et animés japonais sont populaires dans le monde entier. Le cosplay, où les fans de ceux-ci revêtent costumes et coiffures de leurs personnages préférés, est apprécié par les jeunes Japonais, surtout dans la vingtaine. Ikebukuro, un des grands centres urbains de Tokyo, compte de nombreuses boutiques spécialisées en cosplay. Auparavant, les cosplayers confectionnaient eux-mêmes costumes et accessoires, mais des articles prêts à l’emploi font qu’il est désormais facile pour chacun de s’y adonner. Un grand attrait du cosplay, c’est qu’il aide même des gens timides à ses faire des amis, car il rassemble les mordus des mêmes récits et personnages.

Ichida Kaki Saveur douce du kaki séché

Cuisine

Depuis les temps anciens, les Japonais adorent les kakis ou plaquemines, un fruit dont l’excellente saveur et la valeur nutritive commencent à être estimées dans bien des pays. Au Japon, les kakis sont consommés tant crus que secs. Depuis plus de 500 ans, les kakis séchés Ichida Kaki, une spécialité très prisée du sud de Nagano, sont appréciés pour leur texture unique et leur suavité supérieure à celle du fruit cru. Ceci est attribué au climat local et aux techniques de culture et de séchage, transmises au fil des générations. Nous explorons ici les secrets ancestraux à l’origine de la saveur douce de ces fruits séchés.

Votre visage est votre identité

Technologie

L’authentification biométrique est déjà largement utilisée pour la sécurité et le Japon est un leader mondial dans ce domaine, notamment en reconnaissance faciale. Les individus sont identifiables par la forme et la position relatives d’éléments, tels que les yeux, le nez et la bouche. La technologie a fait de tels progrès qu’une personne sera identifiée même si elle porte des lunettes ou un chapeau, et si la photo est ancienne. Des systèmes vidéo, faisant appel à la reconnaissance faciale japonaise, peuvent identifier des criminels en mouvement dans une foule avec une précision de 99,2%. Ils contribuent donc déjà à nous rendre la vie plus facile et plus sûre.

Sports Yuru : Une approche décontractée

Sport

Dans les Sports Yuru, une récente création japonaise, des concurents adroits et débutants, enfants et adultes, s’affrontent à armes égales par le biais de handicaps divers. Parmi les plus de 50 jeux imaginés dans la première année, citons une forme de ping-pong où les joueurs utilisent une raquette dont le trou grandit à mesure de leur niveau, ou une forme de handball où les mains et le ballon sont rendus glissants par un savon liquide. D’autres formes visent à améliorer la santé de gens incapables ou peu désireux de pratiquer un sport. A titre d’exemple : un jeu où les participants utilisent la force de leur voix pour déplacer de petits lutteurs sur un ring.

S’initier à la vie future avec les robots

Mode de vie

Au Japon, les robots sont courants dans la vie quotidienne et ils commencent à jouer un rôle aussi dans l’éducation. Nous découvrons ici des élèves de 11 à 12 ans qui apprennent en équipes à programmer des robots sur roues et à les diriger sur une course d’obstacles. Ce genre de classe nourrit la créativité des enfants et leurs capacités à résoudre des problèmes. Par essais et erreurs, ils apprennent à faire accomplir des tâches par leur robot. Certains d’entre eux sont inspirés par ces classes à fabriquer leur propre engin et à se présenter à une convention nationale, caractérisée par des réalisations très originales de jeunes inventeurs.

Jikabuki – 3 siècles de théâtre amateur

Culture

Il y a quelque 300 ans, alors que le théâtre Kabuki était à l’apogée de sa popularité dans les villes du Japon, des habitants des villages et bourgades de l’Archipel ont mis au point une forme de dramatique, appelée Jikabuki. Elle est encore largement pratiquée de nos jours et nous en découvrons ici un exemple dynamique à Mino dans la préfecture de Gifu. Acteurs et machinistes locaux sont tous des amateurs dont l’âge et les professions varient. C’est le cas notamment de trois générations d’une famille qui présentent, dans la salle communale, une pièce dont la qualité rivalise avec les réalisations des professionnels du Kabuki.

Mousse extinctive écologique

Technologie

Pour limiter l’étendue des dégâts causés par les incendies de forêts, une menace mondiale, les pompiers ont recours à des mousses puissantes. Mais elles contiennent des agents chimiques, exerçant des effets néfastes sur l’environnement. Le Corps des pompiers de la ville de Kitakyushu a mis au point une mousse à base de savon pour résoudre ce problème, en travaillant avec un fabricant local de savons. Le sol absorbe ses ingrédients naturels et ils ne causent aucun préjudice à la nature. Cette mousse a déjà été utilisée avec succès en Asie du Sud-Est où les incendies de forêts et de tourbe sont un sérieux problème. Découvrez la première mousse anti-incendie écologique, mise au point au Japon.

Lutte sumo entre taureaux

Culture

À la difference de la corrida où l’homme combat l’animal, la version japonaise ressemble davantage à la lutte sumo et chaque équipe compte un taureau et son compagnon humain. Divertissement populaire depuis le 12ème siècle, la culture du sumo des taureaux subsiste en divers endroits du Japon. Le lieu le plus connu est Uruma, une ville d’Okinawa, qui organise quelque 200 combats par an, notamment un championnat qui détermine le plus puissant des taureaux. Par le biais d’un combat où le champion défend son titre, devinez la profondeur des liens entre l’animal et son entraîneur. L’affrontement de ces bêtes puissantes, pesant chacune près d’une tonne, constitue un spectacle captivant.

Aliments de survie, mais de qualité

Cuisine

La plupart des foyers et entreprises du Japon ont stocké des alimentas d’urgence pour assurer leur survie en cas de catastrophe. On y trouve aussi bien du pain scellé en boîte pour lui conserver son moelleux comme s’il sortait du four, que des repas en sachets souples, consommables même froids. Les aliments lyophilisés sont populaires puisqu’il suffit d’y ajouter de l’eau pour les préparer. De nos jours, de délicieux aliments d’urgence contribuent à éviter le gaspillage en intégrant les stocks par rotation comme une partie des repas quotidiens. Ces nouvelles technologies font que, même en cas de désastre, on puisse disposer de repas sûrs mais aussi succulents.

Danser pour les défunts

Mode de vie

Les danses “bon-odori” sont exécutées pour consoler l’âme des ancêtres qui, croit-on, reviennent auprès de leur famille à la mi-août. Il en existe beaucoup de variations régionales, mais les quelque 40 danses de l’île Himeshima à Oita sont les plus nombreuses. Pour la danse du renard qui remonte au 17ème siècle, les garçons de moins de 12 ans, visage blanchi et barbe rougie, sont déguisés en goupil. L’instructeur qui a exécuté lui aussi cette danse dans son enfance enseigne les mouvements à son fils et aux autres garçons, Transmise d’une génération à la suivante, cette tradition vivante solidifie aussi la communauté.

Technologie monétaire du Japon

Technologie

La monnaie japonaise – 4 billets et 6 pièces – bénéficie de technologies sophistiquées. Les lignes des billets sont si ténues qu’on en compte plus de 10 par millimètre et leurs lettres n’y sont visibles qu’avec un loupe. Une méthode unique utilisée pour les pièces fait que leurs bords présentent des rainures obliques. Toutes ces technologies compliquent fortement la contrefaçon. Une monnaie fiable est le fondement de toute société stable et l’Hôtel japonais des Monnaies en assure l’impression pour bien des pays étrangers. Découvrez quelques-unes des technologies de pointe, cachées dans les espèces numéraires du Japon.

Chemins de fer Sanriku – Symbole d’espoir

Voyages

Les Chemins de fer Sanriku sont le principal moyen de transport local entre les communautés, situées sur le littoral très découpé d’Iwate. Quand le grand séisme de 2011 a dévasté cette région, les dégâts subis sur ce tronçon essentiel ont d’abord semblé trop grands à réparer. Mais inébranlables, les gens se sont mis au travail et la vue de leur effort héroïque a poussé des bénévoles à venir de tout le pays pour leur prêter main-forte. En trois ans à peine, le chemin de fer reprenait ses services. Découvrez cette charmante voie ferrée de campagne par les yeux d’une jeune femme, devenue conductrice après la catastrophe.

Nail Art – Perfection jusqu’au bout des ongles

Culture

Depuis toujours, le Japon a formé des artisans extrêmement habiles à créer de leurs dix doigts des objets miniaturisés. Faut-il donc s’étonner que des manucures japonaises aient fait évoluer ce qu’on appelle «Nail Art». Sur l’Archipel, les «Nail Salons» sont nombreux et la décoration de leurs ongles fait désormais partie de la vie quotidienne des femmes de tous âges. Sa renommée internationale a été renforcée quand Lady Gaga a découvert les créations osées d’Aya Fukuda, une artiste japonaise en la matière, et qu’elle lui a demandé d’orner ses ongles. Par le flot intarissable de ses créations, le «Nail Art» japonais séduit désormais des femmes de tous les continents.

Verre de Niijima – Avenir scintillant pour un îlot

Voyages

Un vol de 40 minutes depuis Tokyo nous amène dans un autre monde : la nature inaltérée de l’île de Niijima. Produit le plus célèbre de cette île, le Verre de Niijima est fabriqué à partir d’une pierre appelée «Koga», une roche volcanique qui n’existe qu’ici et sur l’île italienne de Lipari. Son vert fascinant provient d’une réaction chimique lorsque fond le fer contenu dans la roche. Le Verre de Niijima a été inventé par Osamu Noda, un artiste verrier né sur l’île et reconnu désormais dans le monde. Depuis 30 ans, il crée en verre des objets d’art, en s’inspirant de la nature de son terroir. Grâce à ses efforts, ce petit paradis attire maintenant des touristes du monde entier.

Okigusuri : dépôt fiable de médicaments

Mode de vie

Okigusuri est un ancien système japonais de vente de médicaments fondé sur le principe “utiliser d’abord, payer après”. Des colporteurs déposent une gamme de médicaments à laquelle, à leur prochaine visite, ils feront l’appoint uniquement pour ce qui a été utilisé. Soignant aussi bien les rhumes que les maux d’estomac, ces médicaments en vente libre sont essentiels dans des régions privées de médecins et de pharmaciens. Initié il y a plus de 300 ans, le système s’avère encore très utile dans la société vieillissante du Japon où les vendeurs profitent de leurs visites régulières pour vérifier l’état de santé de leurs clients. Ce système éprouvé et fondé sur la confiance essaime maintenant du Japon vers des régions de l’Asie du sud-est où l’accès à la médecine est encore limité.

Nouveaux planétariums pour côtoyer les étoiles

Technologie

À Tokyo, une ville dont les lumières rendent les étoiles quasi invisibles la nuit, les planétariums sont très populaires. Première mondiale, des projecteurs dernier cri font défiler quelque 140 millions d’étoiles sur leur dôme, un spectacle à apprécier assis dans le confort de sofas, voire couché sur un gazon artificiel. Takayuki Ohira, esprit créateur derrière ces nouvelles techniques des planétariums, continue de mettre au point des projecteurs novateurs. Pour nous rapprocher des étoiles, il a inventé des dispositifs omnidirectionnels, autorisant une expérience virtuelle en immersion, mais aussi un planétarium assez compact pour être utilisé chez soi en famille.

Pellicules japonaises miracles pour production d’aliments

Technologie

Une nouvelle méthode de culture permet de se passer de terre. À la place, elle fait appel à une pellicule polymère transparente pour les racines. Mise au point à l’origine comme membrane perméable pour reins artificiels, cette pellicule permet de cultiver des récoltes dans le désert ou tout autre endroit ne bénéficiant pas d’un sol adéquat. De plus, comme il est très simple de gérer les apports en aliments et en eau, quasi n’importe qui peut désormais se lancer dans l’agriculture. La pellicule polymère sert aussi pour des récipients d’aliments et de boissons, prolongeant radicalement la durée de stockage de leur contenu. Inventées au Japon, ces pellicules révolutionnaires pourraient bien bouleverser la façon de produire et d’entreposer nos aliments.

Des archères à cheval rivalisent au yabusame

Culture

Le Yabusame est un art martial traditionnel du Japon où des archers, assis sur un cheval galopant, visent leurs cibles. Ces rencontres se déroulent toujours dans des sanctuaires car elle sont considérées comme des rituels sacrés, réservés aux hommes. Mais ces dernières années, des femmes y participent. Ceci a fait passer le yabusame d’un rituel à un sport et a ouvert la porte à la gent féminine. La ville de Towada à Aomori organise désormais un concours yabusame annuel réservé aux femmes et il attire les foules qui admirent la passion, l’adresse et les costumes traditionnels colorés des archères. Nous suivons ici une jeune fille de 15 ans qui, pour le premier prix, affronte son instructrice chevronnée.

Clap clap ! "Tejime"

Mode de vie

Le "tejime", ou cérémonie de claquement de mains, est enraciné dans la vie des Japonais. Cette coutume japonaise consiste à claquer des mains pour célébrer la conclusion d'un événement et, simultanément, le début d'une nouvelle activité. Cette tradition est observée non seulement dans le monde des affaires pour célébrer la conclusion d'un accord, mais aussi dans ceux des arts et des sports traditionnels du Japon. Nous vous présentons la culture et l'histoire du "tejime".

Les maquettes en plastique : Un petit monde en constante évolution

Culture

Les maquettes en plastique sont montées en assemblant diverses pièces. Au Japon, des modèles de véhicules tels que des bateaux et des avions sont vendus, mais aussi d'autres modèles empruntant à la culture japonaise tels que des châteaux et des armures traditionnelles. Les maquettes en plastique sont appréciées en tant que passe-temps par un large éventail de personnes, des jeunes aux personnes âgées. On trouve parmi elles un modèle en plastique représentant Gundam, un robot, vedette d'un anime diffusé à la télévision. Conçu dans les plus fins details avec même des doigts articulés, il est fait pour être monté facilement. Les modèles en constante évolution sont restés populaires pendant plus de 30 ans. Nous explorons le petit monde d'inspiration et de plaisir porté à la vie par les maquettes en plastique japonaises et les technologies sophistiquées sur lesquelles leur fabrication s'appuie.

Culture du Shimi : Préserver les aliments et la tradition

Cuisine

Dans certaines régions du Japon telles que le nord-est où les hivers sont particulièrement rigoureux, la culture dite du « shimi » a été transmise de génération en génération. Elle consiste à geler les produits agricoles pour en faire des aliments conservés. « Shimi » veut litéralement dire «geler ». Après le Grand tremblement de terre de l’est du Japon, en 2011, la production de « shimi daikon (radis japonais gelé) » était au bord de la disparition. Répondant à cette crise, un groupe de lycéens est intervenu. Nous apprenons comment ces jeunes gens aident à préserver cet aliment traditionnel japonais pour les générations futures.

Taxis : En route vers le meilleur accueil au monde

Mode de vie

Les taxis japonais sont hautement estimés pour leur utilisation de technologies sures et fiables, ainsi pour un service courtois. Ces derniers temps, les taxis évoluent pour mieux répondre aux besoins de la clientèle, en guidant par exemple les touristes étrangers en plusieurs langues et en offrant des équipements permettant aux personnes à mobilité réduite de voyager confortablement. À travers les expériences d’une nouvelle employée qui a intégré un univers constitué en majeure partie d’hommes, nous vous présentons les taxis du Japon, déterminés à offrir le meilleur accueil au monde en mobilisant leur esprit d’hospitalité.

Porcelaine d'Arita : Alimenter le four dans la 400ème année

Culture

La porcelaine d'Arita est un type de porcelaine japonaise dont l'histoire remonte à il y a 400 ans. Des motifs délicats et colorés en sont une caractéristique essentielle et, à une certaine époque, elle était connue partout dans le monde. Mais la production a fortement reculé depuis et la survie des fours est devenue un problème majeur. Pour remédier à cette situation, de jeunes artisans travaillent en collaboration avec des créateurs étrangers pour développer de nouveaux produits, tout en continuant à appliquer les techniques traditionnelles. Nous nous penchons sur le défi qu'ils se sont fixés de lancer un nouveau projet visant à créer une nouvelle marque de porcelaine d'Arita et à la promouvoir dans le monde entier.

RV : Un avenir virtuel et réel

Technologie

RV est l'acronyme de "réalité virtuelle". En portant un dispositif spécial, les utilisateurs peuvent faire l'expérience de mondes différents comme si ces derniers constituaient la réalité. Les technologies de réalité virtuelle sont considérées comme ayant des applications potentielles dans des domaines variés, au-delà des jeux et du divertissement. Une technologie de RV développée par une entreprise japonaise de capital-risque permet aux personnes dont la mobilité est réduite de se retrouver virtuellement dans un autre lieu. Nous vous présentons des technologies japonaises de réalité virtuelle qui inspirent et apportent de nouveaux plaisirs.

Chindon'ya : Des publicités ambulantes

Culture

Le terme "chindon'ya" décrit des personnes qui portent des costumes traditionnels japonais bigarrés et interprètent une musique entraînante en parcourant les rues. Ils constituent une forme originale de publicité au Japon et permettent aux annonceurs de communiquer directement leur message aux clients. À leur apogée, plus de 2000 personnes exerçaient cette profession au Japon. Les temps ayant changé, on les rencontre moins souvent. Pourtant, avec la progression ces dernières années des médias numériques tels qu'internet, la communication de personne à personne engendrée par de tels chindon'ya fait renaître l'intérêt du public. En nous penchant sur les activités d'un couple exerçant cette profession et de leurs apprentis, nous examinons les attraits de ces "annonceurs originaux" qui font naître le sourire sur le visage de tous ceux et celles qu'ils rencontrent.

Illumination : Les joyaux étincelants de la nuit

Voyages

Partout au Japon, les illuminations éclairent la nuit de leurs couleurs brillantes et attirent les foules. Ces dernières années, des expressions artistiques multicolores ont pu être offertes au public grâce aux diodes électroluminescentes bleues développées par un Japonais. On trouve des illuminations urbaines fantastiques d'un bleu uni et d'autres de rang mondial représentant de magnifiques cascades et rivières aux couleurs de l'arc-en-ciel. Des lumières façonnées à la main sous forme de fleurs ont été mises en place dans un parc floral pour distraire les visiteurs en hiver lorsque les fleurs ne fleurissent habituellement pas. Nous vous présentons les nombreux joyaux qui illuminent la nuit.

Le distributeur automatique : la haute technologie sur les trottoirs

Technologie

Les distributeurs automatiques sont visibles partout dans les villes, petites et grandes, du Japon. Ils offrent un large éventail de produits allant des boissons aux sandwiches, en passant par les fruits et les collations. La monnaie électronique et les smartphones peuvent être utilisés pour faire les achats et certains modèles sont aussi équipés d'une manivelle pour fournir des produits quand le courant est coupé, en cas de catastrophe par exemple. De nouvelles fonctions continuent à être ajoutées et un "distributeur de la prochaine génération" capable de communiquer avec les gens fait maintenant parler de lui. Il peut déterminer la tranche d'âge et le sexe du client et recommander des produits, offrir des prévisions météorologiques et présenter des sites touristiques. Nous vous parlons des dernières tendances en ce qui concerne les distributeurs automatiques japonais fascinants.

Aso : 1000 ans de vie avec la prairie

Voyages

La Triennale de Setouchi se tient tous les trois ans sur les îles parsemant la mer de La région d'Aso, dans la préfecture de Kumomoto, abrite la plus grande prairie du Japon. En laissant les vaches y paître et en brûlant les vieilles herbes, les résidents locaux ont entretenu la prairie pendant un millénaire. Mais divers facteurs, tels que le déclin du nombre d'agriculteurs, ont fait que la superficie de la prairie a diminué de moitié. À travers les activités du chef d'un restaurant local déterminé à protéger l'agriculture d'Aso, nous découvrons la passion animant ceux et celles qui continuent à préserver les méthodes agricoles traditionnelles, la culture culinaire et la prairie d'Aso.

L'hôtel capsule : plus qu'un simple lit

Voyages

Plus de 30 ans se sont écoulés depuis l'ouverture du premier hôtel capsule au Japon. Dans le passé, les hommes en étaient les principaux clients, mais ces dernières années, des hôtels capsules réservés aux femmes ont aussi fait leur apparition, offrant un lieu sûr, confortable et pratique pour passer la nuit. Ils offrent plusieurs services, dont un large éventail de produits, de grands bains communaux et des bars où l'on peut dîner, semblables à ceux que l'on trouve dans les hôtels traditionnels.
Des hôtels capsules ludiques, où les clients peuvent s'amuser et qui sont conçus autour de thèmes tels que les ninjas et les anime, sont populaires aussi chez les touristes étrangers. Nous vous parlons des hôtels capsules au Japon alors qu'ils évoluent pour offrir plus de commodité, plus de confort et plus de divertissement.

Maquillage à Tokyo : l'embellissement dans la gare

Mode de vie

Des magasins offrant une solution pratique aux femmes occupées et qui travaillent ont ouvert à l'intérieur de la gare de Tokyo, la plus grande du Japon. Ils sont situés à l'extérieur des portiques, dans la gare elle-même, et des produits de diverses marques japonaises sont alignés sur les étagères. Il y a des produits de soins pour la peau à base de feuilles d'or, fabriqués à l'aide d'ingrédients traditionnels japonais, et d'autres contenant des ingrédients naturels utilisés depuis longtemps, tels que la lie de saké et le varech japonais. Un service populaire est offert par une conseillère de vente qui aide les clientes à choisir les produits les mieux adaptés à leur peau. Comme il est possible d'y faire un tour en allant au travail ou en rentrant, ces magasins à l'intérieur de la gare sont devenus indispensables pour les femmes qui souhaitent rester belles tout en menant une vie active. Nous vous présentons quelques-uns des établissements de plus en plus nombreux faisant rayonner la beauté dans tout le Japon depuis l'intérieur de la gare.

Noren : Des étoffes porteuses de traditions

Culture

Les "noren" sont des rideaux en tissu suspendus à l'entrée des magasins. C'est une tradition culturelle unique au Japon. Au 18ème siècle, divers types de noren étaient visibles dans les rues d'Edo, apportant de la couleur dans la ville. Ces dernières années, de nouvelles utilisations variées voient le jour, grâce à la combinaison des techniques artisanales avec l'application de motifs modernes raffinés, et connaissent un grand succès à l'étranger. À travers les activités d'un jeune fabricant de noren, qui souhaite transmettre cette tradition aux générations futures et la promouvoir dans le monde entier, nous vous présentons la culture japonaise du noren.

L'art contemporain inspire les îles : Triennale de Setouchi

Voyages

La Triennale de Setouchi se tient tous les trois ans sur les îles parsemant la mer de Setonaikai. Les nombreuses œuvres d'art exposées dans la nature s'harmonisent avec le paysage des îles et attirent les touristes et des passionnés d'art du Japon et de l'étranger. Cet événement avait à l'origine pour ambition de revigorer les communautés des îles grâce à l'art contemporain. Il est devenu une lueur d'espoir pour les habitants dont le nombre diminue progressivement. Nous en apprenons plus sur les échanges entre les artistes qui ont redécouvert l'attrait des îles grâce au pouvoir de l'art et des populations locales, ainsi qu'à une jeune famille qui met sa passion au service de la renaissance des communautés locales.

Le restaurant "tachigui" : La cuisine japonaise savourée debout

Cuisine

Les "tachigui", ou restaurants où l'on mange debout, ont récemment gagné en popularité au Japon. Mais en fait, la culture du tachigui remonte à il y a longtemps. Au 18ème siècle, les rues de la ville d'Edo* étaient bordées de stands tachigui, et pendant la période de croissance économique rapide qui a suivi la Seconde Guerre mondiale, les stands tachigui offrant des nouilles étaient particulièrement populaires. Avançons jusqu'à notre époque et nous voyons apparaître un nombre croissant de restaurants tachigui servant des plats comparables à ceux des établissements de luxe, mais à des prix raisonnables. Par ailleurs, ce ne sont pas seulement des hommes qui s'y pressent, mais aussi des femmes. Nous portons notre regard sur la culture culinaire japonaise, toujours en évolution, du "tachigui".
*Edo était le nom de Tokyo du 17ème au 19ème siècle.

Se laver les mains pour sauver le monde : Internationalisation d’une habitude de l’enfance

Mode de vie

Le « lavage des mains » est une pratique à laquelle s’adonnent les Japonais dès l’enfance. Une raison est que se laver les mains est considéré comme une mesure efficace pour éviter la propagation des maladies contagieuses. Des gens dans différents secteurs travaillent maintenant pour mieux faire connaître cette pratique dans des pays luttant contre les maladies infectieuses, en appliquant diverses idées et méthodes, telles que des chants et des danses. Grâce à la pratique japonaise du « lavage des mains », le concept d’hygiène évolue progressivement dans le monde entier.

Semer les graines de l’avenir avec des robots : La haute technologie au service de l’agriculture

Technologie

L’agriculture est essentielle à la vie humaine. Au Japon, un nombre croissant de personnes quittent les fermes, un phénomène lié en partie au déclin et au vieillissement de la population. Une solution potentielle repose sur l'utilisation de la robotique de pointe, adoptée actuellement dans le cadre d’initiatives variées. Il existe ainsi des camions roulant de manière autonome avec un degré de précision élevé grâce à l’assistance de satellites et des robots récolteurs de fraises entièrement automatiques. De nombreuses personnes travaillant dans le secteur agricole à l'étranger viennent aussi au Japon pour en apprendre plus sur ces technologies. Nous vous présentons les innovations variées qui soutiennent l’agriculture japonaise.

Obakeyashiki : Des maisons hantées qui donnent des frissons de peur et de plaisir

Culture

Les « obakeyashiki » sont des attractions bien connues de la plupart des Japonais. Aux alentours du 19ème siècle, les histoires de fantômes ont gagné en popularité comme forme de divertissement appréciée des citoyens ordinaires, devenant même une tradition estivale dans diverses régions. Alors que vous marchez dans l’obscurité totale, divers dispositifs conçus pour vous faire pousser des hurlements vous attendent. Pourquoi donc les gens souhaitent-ils faire l’expérience de la « peur » ? Nous dévoilons ici les secrets de cette forme japonaise de divertissement incarnée dans les obakeyashiki.

Ukai sur la rivière Nagara : Vivre avec la nature

Culture

La rivière Nagara est renommée au Japon pour la limpidité exceptionnelle de ses eaux.
On y perpétue ce qui est appelé « Ukai de la rivière Nagara », ou pêche au cormoran. C’est une
méthode traditionnelle de pêche vieille de plus d’un millénaire. Les pêcheurs et les cormorans
vivent ensemble, bâtissant une relation de confiance. À travers cette tradition, nous découvrons comment les gens ont continué à vivre au fil des siècles avec les bienfaits de la nature.

Premier bien culturel de Tokyo sur la Liste du Patrimoine : Le Musée national des Beaux-Arts de l’Occident

Voyages

Le « Musée national des Beaux-Arts de l’Occident » a été enregistré par l’UNESCO sur sa Liste du Patrimoine culturel de l’humanité en 2016, devenant ainsi le premier site de Tokyo à être ainsi honoré. La structure a été conçue par Le Corbusier, un architecte renommé du 20ème siècle. Avec son « Musée à croissance illimitée » comme concept fondamental, elle a finalement pu être construite grâce au travail de trois architectes japonais. Le musée a inspiré l’architecture moderne japonaise et a été un symbole des espoirs placés dans la renaissance du pays après la guerre.

Le contrôle souterrain des inondations

Technologie

Dans la périphérie de Tokyo, la capitale japonaise, s'étend profondément sous terre une immense installation. À l'intérieur se trouve un vaste espace avec des silos suffisamment grands pour abriter la navette spatiale et des tunnels de 10 m de diamètre. Appelée "Canal d'évacuation souterrain externe de la région métropolitaine", elle a été conçue pour protéger Tokyo contre les inondations provoquées par les fortes pluies et les typhons. Les techniques de forage sophistiqué du Japon utilisées pour bâtir cette structure énorme ont aussi été adoptées à l'étranger et jouent un rôle dans la protection des vies et des moyens d'existence des populations des pays inondables.

UMAMI : Une saveur venue du Japon

Cuisine

Le Washoku a été inscrit par l'UNESCO sur la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité et commence à être reconnu partout dans le monde. Un des aspects les plus importants du washoku est l'élément principal du bouillon dashi, l'"umami". L'Umami a été découvert par un Japonais et a depuis commencé à être accepté comme terme du vocabulaire culinaire mondial. L'umami rehausserait la saveur de tout plat quel qu'il soit. À travers les efforts de ceux et celles qui promeuvent l'umami à l'étranger et l'incorporent en fait dans la cuisine occidentale, telle que la cuisine française, nous vous faisons découvrir les délices de cette saveur maintenant internationale.

L’emballage : Un cadeau venu du cœur

Mode de vie

L'emballage est une expression de la considération et de l'hospitalité envers autrui que les Japonais pratiquent depuis longtemps. Les techniques d'emballage enracinées dans la culture de l'hospitalité trouvent maintenant leur place dans des domaines variés. Dans les magasins, les produits sont rapidement emballés avec un grand souci esthétique avant d'être confiés aux clients. Il y a aussi des boîtes en carton écologiques spécialement conçues pour transporter rapidement et en sécurité divers articles. À travers de tels produits, nous explorons les technologies ainsi que les sensibilités japonaises à l'origine de cette tradition.

Jakuchu : Plus de 300 ans d'éclat

Culture

Cette année marque le 300ème anniversaire de la naissance du peintre japonais du début de l'époque moderne, Ito Jakuchu, dont les œuvres continuent à fasciner le public à ce jour. Ses représentations colorées et élaborées ont été acclamées non seulement au Japon, mais aussi à l'étranger, et ont exercé une forte influence sur l'art numérique du Japon d'aujourd'hui. Nous découvrons le monde intemporel et fantastique de Ito Jakuchu.

Para-Ekiden - Une nouvelle forme de relais

Sport

La première course Para-Ekiden jamais organisée dans le monde s’est déroulée récemment à Tokyo. Il s’agit d’un nouveau type de course-relais où les équipes associent des personnes avec et sans handicap. Les règlements sont ceux de l’ekiden, une sorte de course-relais longue distance, créée au Japon et très populaire dans l’Archipel. Comme témoin, les participants à l’ekiden portent une sorte d’écharpe appelée tasuki, transmise de l’un à l’autre. Lors d’un Para-Ekiden, tous les concurrents, qu’ils soient handicapés ou non, doivent couvrir la même distance et transmettre leur tasuki au suivant. L’attrait de ce nouveau sport est qu’il offre à chacun une occasion égale de concourir comme membre d’une équipe.

Micro-bulles au potentiel énorme

Technologie

Des bulles peu communes, puisqu’elles ont à peine un nanomètre ou un milliardième de mètre de diamètre, sont à l’ordre du jour. Lorsque du poisson fraîchement pêché est plongé au marché pendant 10 minutes à peine dans une eau remplie de ces bulles, sa chair reste assez fraîche pendant plusieurs jours, au point de pouvoir être consommée en sashimi. Ces bulles renferment de l’azote qui évite la multiplication des micro-organismes et ralentit le taux de décomposition. On a constaté aussi que de l’eau aux nano-bulles d’oxygène stimule la croissance des plantes et accroît leur production. Quant aux médecins, ils ont découvert que de l’eau renfermant des micro-bulles d’ozone détruisent virus et bactéries. Ces nano-bulles invisibles seraient-elles sur le point de transformer notre existence ?

Nishikigoï - La carpe artistique

Culture

Nishikigoï est une sorte de carpes ornementales du Japon, célèbres par leurs dessins aux couleurs brillantes. Leur nom provient de nishiki, un terme qui évoque les somptueux motifs de brocart chamarré, existant sur les tissus de soie. Les Nishikigoï auraient pour origine un poisson, une variété colorée apparue parmi des carpes noires élevées comme nourriture. Sans tarder, les Japonais ont adoré ces jolis poissons et, au fil des années, des éleveurs ont mis au point des techniques pour améliorer tant leurs motifs que leurs couleurs. Leurs efforts ont donné naissance à des variétés de Nishikigoï, devenues célèbres dans le monde. Nous ferons la connaissance d’un éleveur, continuant la tradition familiale de création de poissons qui sont des oeuvres d’art vivantes.

Nouveaux sourires du Tohoku

Mode de vie

Située dans la région du Tohoku, la préfecture de Miyagi a été une des plus durement touchées par le Grand Séisme et le Tsunami du Japon de l’Est en 2011. Michinoki Sendai Orihime-tai est un groupe populaire qui fait appel à des chants et des danses pour promouvoir les efforts de reconstruction. Animées du désir de faire quelque chose pour aider les survivants, ces adolescentes ont formé leur groupe peu après la catastrophe. Tout en créant des spectacles pour encourager les survivants habitant dans des logements temporaires, elles ont découvert l’importance d’une préparation à d’éventuelles catastrophes futures. Ceci les a amenées à prendre part à la Conférence de l’ONU sur la réduction des risques de catastrophe et à placer l’accent sur le besoin d’une préparation aux désastres futurs parmi les enfants de la région.

Kiri-e - L’art du dessin découpé

Culture

Le terme kiri-e évoque un ensemble de techniques de découpage de papier. Plongeant ses racines dans les artisanats traditionnels du Japon, le kiri-e stimule à présent les imaginations dans le monde des beaux-arts. Un des ancêtres du kiri-e est le Ise-katagami, la fabrication de pochoirs en papier destinés à l’application de couleurs et de motifs sur les tissus pour kimonos. Ces méthodes servent encore aujourd’hui, mais de jeunes artistes japonais explorent ces procédés d’autrefois pour créer des oeuvres d’une beauté surprenante qui suscitent un réel engouement dans le monde.

Mamachari - Le vélo citadin du Japon

Mode de vie

Mamachari, c’est le nom de ces solides vélos omniprésents au Japon. Conçus à l’origine pour les mamans hyper-actives des villes, ils facilitent le transport des enfants tout autant que des gros sacs à provisions pour la famille. Leurs racines remontent aux années 1950 et ils répondaient à la demande de Japonaises, souhaitant se déplacer aisément quels que soient leurs vêtements, mais soucieuses de leur sécurité en transportant leurs enfants. Telle est la genèse du mamachari actuel, extrêmement fonctionnel qui attire de plus en plus l’attention des cyclistes tant féminins que masculins dans le monde.

Jouets en capsule - Pas réservés aux enfants

Culture

Disponibles en distributeurs automatiques, les jouets en capsule sont très populaires au Japon. Hautes de quelques centimètres à peine, ces figurines variées évoquent des personnages d’animé, voire toute une gamme d’animaux, tous aussi charmants que loufoques, qui attirent aussi bien les enfants que les adultes collectionneurs. La vogue actuelle (plus de 10 millions vendues) : ‘Koppu no Fuchiko’, une jeune femme d’allure sérieuse en uniforme de bureau qui s’accroche au bord de verres ou de tasses. Comment sont créés ces jouets à partir de moules extrêmement précis ? C’est ce que révèle cette vidéo.

Grue à crête rouge du Japon - Les Marais de Kushiro

Voyages

Les Marais de Kushiro à Hokkaido constituent un superbe habitat pour la faune du Japon et la grue à crête rouge en est une des plus belles attractions. Classés comme espèce menacée, ces gracieux échassiers vivent ici toute l’année, mais ils ont besoin de l’aide des humains pour surmonter la rigueur des hivers à Kushiro. Il y a un demi-siècle, les efforts d’un homme de la région ont permis d’éviter leur extinction. De nos jours, des gardes forestiers prolongent son action et protègent ce milieu fragile, indispensable à ces superbes grues à crête rouge.

Renaissance pour les forêts du Japon

Mode de vie

Près de 70% du Japon sont couverts de forêts. Une industrie forestière en déclin dans les années 1950 a été sauvée par de vastes programmes de reboisement. 60 ans plus tard, les arbres arrivent à maturité et ils sont prêts pour l’abattage, mais la majorité de la main d’oeuvre forestière arrive à l’âge de la retraite. C’est pourquoi, Kochi, une préfecture fortement boisée, a mis sur pied une école pour former une nouvelle génération de jeunes forestiers. Elle est parvenue à moderniser cette industrie en plaçant l’accent sur les possibilités de recyclage et la réduction des coûts.

Placage - Une technique toujours à l’avant-garde

Technologie

Le placage évoque une série de procédés d’application d’un revêtement métallique, habituellement de l’or ou du nickel, sur la surface d’objets pour les décorer ou les protéger contre la rouille. Il est très durable, puisque le Grand Bouddha de Nara, un site inscrit au Patrimoine mondial, porte encore les traces d’un placage effectué il y a plus de 1000 ans. Dans ce secteur technologique, le Japon a été un précurseur car il a été le premier à mettre au point une méthode de placage des surfaces en plastique. Et aujourd’hui, il explore de nouvelles applications en nanotechnologie.

Yuzu - Le fruit sauveur d’un village

Cuisine

Le yuzu, un agrume jaune d’une acidité et d’un arôme particuliers, est utilisé depuis des siècles comme condiment et assortiment dans la cuisine japonaise. Ce fruit a fait revivre Umaji, un petit village de la préfecture de Kochi que les quelque 1000 habitants avaient progressivement déserté du fait de leur vieillissement et du déclin de l’industrie forestière. Umaji s’est tourné vers sa culture traditionnelle pour se sauver et le village a créé une gamme de produits à base de yuzu qui s’avéra très fructueuse et lui a donné un nouvel avenir.

Indigo japonais

Culture

Le “bleu indigo japonais” est la teinte spéciale d’une couleur particulière au Japon, produite à partir d’un indigotier appelé ‘tadeai’. Ce bleu est obtenu grâce à diverses méthodes de teinture végétale. Au fil des siècles, il est devenu une caractéristique de la vie quotidienne de l’Archipel puisque la plupart des gens portaient des vêtements de l’une ou l’autre nuance de la gamme indigo. Ces tissus sont désormais très recherchés dans le monde de la mode par des créateurs, attirés autant par leur beauté que leurs applications pratiques.

Kôji, au-delà des emplois habituels

Cuisine

Le kôji (Aspergillus oryzae), un microorganisme cultivé sur du riz, des grains ou des fèves, est un élément indispensable à la cuisine japonaise. Utilisé depuis longtemps pour fabriquer le miso, la sauce soja, le sake et d’autres aliments fermentés, le kôji attire désormais l’attention du fait de son potentiel dans d’autres domaines. Un nouvel article est un produit de beauté pour le visage. Du fait de la composition unique du kôji, il est bien absorbé par la peau et est riche en enzymes, ce qui le rend idéal pour l’hydrater et la protéger. Découvrons où son inventeur en a eu l’idée et les techniques qu’elle a utilisées.

Derrière la scène du théâtre nô

Culture

Le nô, cet art classique du Japon, a une histoire de plus de 700 ans. Au fil des siècles, la scène du théâtre nô a évolué pour mettre en valeur l’art des personnages, tandis qu’ils incarnent les thèmes universels de la vie et de la mort. Un bon exemple en est le pont hashigakari qui mène à la scène principale. Il a été conçu et construit pour renforcer l’illusion qu’il nous relie au monde distant des défunts. En passant derrière la scène, nous découvrons ici des techniques audiovisuelles que même les Japonais amateurs de nô ne connaissent guère.

Bienvenue dans un monde de robots

Technologie

À Sasebo, dans la préfecture de Nagasaki, existe un hôtel géré presque par des robots. À la réception du Henna Hotel, un robot humanoïde vous accueille. Des robots-portiers se chargent de vos bagages, tandis que d’autres remplissent toutes les fonctions habituelles d’un hôtel. Vous ferez la connaissance d’un nouveau type de robot, capable de discerner les émotions humaines. Mis en vente cette année, Pepper parvient à discuter avec vous comme s’il était votre ami. Des compagnons humanoïdes comprenant nos sentiments : c’est dans cette direction qu’évoluent les robots japonais.

Origami, à l’origine de hautes technologies

Technologie

Ancien passe-temps japonais connu et aimé dans le monde entier, l’origami trouve maintenant de nouvelles applications pratiques dans divers secteurs de pointe. Grâce à une technique d’origami appelée namako-ori, des techniciens en équipements médicaux ont créé un dispositif inséré dans les vaisseaux sanguins. La méthode miura-ori permet un pliage plus facile des cartes et elle renforce aussi des boîtes en métal. Mais l’origami s’installe même dans l’espace : les anciennes techniques de pliage ont inspiré certaines des technologies les plus pointues, utilisées pour des engins spatiaux.

Uji - Berceau du thé vert Matcha

Cuisine

Les Japonais adorent le thé vert depuis les temps anciens. L’importance de cette boisson dans la culture et l’hospitalité de l’Archipel est illustrée dans la cérémonie du thé, ou chanoyu, au cours de laquelle est utilisé un thé vert spécial en poudre, appelé matcha. Ce type de thé est devenu populaire au XVIe siècle lorsque les producteurs de Uji, près de Kyoto, ont eu recours à une méthode de culture spéciale. Le talent des experts en thé de Uji, appelés chashi, a renforcé la réputation du matcha, au point qu’aujourd’hui il est si populaire qu’il sert même d’ingrédient dans des aliments et des desserts.

Procédés japonais pour duper les insectes

Technologie

Dans tous les pays, on s’efforce d’éviter les piqûres d’insectes qui peuvent propager de dangereuses maladies infectieuses. Depuis longtemps, le Japon a mis au point des produits naturels pour chasser les insectes et les solutions technologiques d’aujourd’hui s’inspirent de l’ancien principe qui consiste à repousser et détourner l’envahisseur plutôt que de le tuer. Nous présentons des exemples de cette approche, notamment un vêtement légèrement insectifuge qui étourdit et éloigne ainsi les bestioles, et une porte d’atelier qui recycle l’air afin d’évacuer les créatures indésirables.

Kaizen - Le secret de la productivité japonaise

Mode de vie

Kaizen signifie améliorer la façon de fabriquer quelque chose. Ce terme a acquis son acception moderne pendant la forte croissance économique des années 1960. Il provient des techniques utilisées en usine pour accroître la qualité, la productivité et la sécurité du travail et il a d’ailleurs été adopté par les industries étrangères. Par deux exemples, découvrez comment l’approche kaizen a produit des résultats évidents grâce à de simples changements : d’abord, productivité renforcée par le personnel d’une sandwicherie et ensuite, simplification des tâches pour tous par amélioration du travail des employés handicapés.

Harie - Une communauté centrée sur l’eau

Mode de vie

L’ancien village de Harie se trouve sur la rive ouest du Lac Biwa, le plus grand du Japon. L’eau qui traverse cette bourgade provient de sources alimentées par les monts des environs et, depuis toujours, elle a été au centre de la vie de Harie. Chaque maison possède sa propre source qui coule dans ce que les villageois appellent un kabata. Au fil des siècles, les fonctions de ces kabata ont été aménagées pour procurer l’eau nécessaire aussi bien comme boisson qu’aux tâches du ménage. La pureté de cette eau est préservée grâce à divers moyens naturels mais ingénieux, tels que l’élevage dans le kabata de poissons qui se nourrissent des résidus alimentaires.

Sceaux et cachets - Pour le travail et les loisirs

Culture

Au Japon, au lieu d’apposer sa signature, tamponner un cachet personnel gravé à son propre nom est, depuis longtemps, la façon de valider un contrat, d’accepter une livraison à domicile ou de certifier un document bancaire. Une variante récente à cette tradition, profondément scellée dans la vie quotidienne des Japonais, est le rallye-cachets. Pour ce passe-temps devenu populaire parmi les jeunes et les moins jeunes, vous devez visiter des endroits ou des monuments sélectionnés dans tout le pays afin de remplir un carnet où seront estampillés les sceaux distinctifs et joliment gravés de ces destinations.

Haïku - Le plus court poème du monde

Culture

Le haiku est une forme de poème japonais, composé de 17 syllabes disposées en segments de 5, 7 et 5. Ces minuscules bijoux poétiques fournissent un aperçu extrêmement condensé sur la beauté de la nature. Même de nos jours, quelque 4 siècles après son invention, cette forme de poème passionne encore plus de 5 millions de Japonais. À présent, le haiku séduit aussi à l’étranger, comme l’a prouvé une récente rencontre internationale où des poètes haiku ont récité leurs créations en plus de 30 langues. Découvrez l’attrait de ces poèmes, les plus courts et denses du monde.

Kiriko - Festivals aux lanternes de Noto

Voyages

Célèbre par ses traditions agricoles inscrites au Patrimoine Mondial, la Péninsule de Noto organise à l’automne de nombreux festivals centrés sur d’énormes lanternes de papier, appelées kiriko. Chaque bourgade possède la sienne, d’un style particulier et vieille de plus de 300 ans. Cette tradition vivante revêt un charme local et, pour beaucoup, c’est l’occasion de revenir dans leur village natal pour des retrouvailles annuelles avec des parents et des amis. Les énormes lanternes sont portées en procession, entourant le sanctuaire portable mikoshi du voisinage, véhiculé dans les rues pour implorer une bonne récolte et une année prospère.

En Shinkansen jusqu’au Hokuriku

Voyages

Depuis mars 2015, une ligne de Shinkansen a été prolongée pour relier directement Tokyo et la région du Hokuriku, ce qui réduit considérablement la durée du voyage. Alliant confort et vitesse, le Hokuriku Shinkansen a été conçu pour évoquer, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, les traditions culturelles et artistiques de la côte de la Mer du Japon. Voyageant dans une ambiance de luxe à travers des paysages magnifiques, les passagers ont un avant-goût de l’hospitalité pour laquelle le Hokuriku est depuis longtemps renommé.

Attrait mondial du Kendama

Culture

Un kendama est un objet en forme de croix, muni de trois coupes et relié par une corde à une boule percée d’un trou. Autrefois jouet pour enfants, ce bilboquet kendama autorise des techniques complexes qui l’ont rendu populaire auprès de gens de tous âges. Si les combinaisons de mouvements sont quasi sans limite, les règles de base sont simples et ceci explique son énorme popularité dans le monde. Cet attrait a poussé la ville de Hatsuka-ichi, son berceau, à organiser la première Coupe du Monde du Kendama.

Renaissance d’anciennes Machiya

Voyages

Les machiya sont des maisons en bois de type traditionnel. Conçues au XVIIe siècle pour les marchands prospères, elles combinent boutique à devanture et habitation privée. Suite au vieillissement de la population et au délaissement des campagnes pour les villes, bon nombre de ces machiya sont vacantes. Mais Omi-hachiman, une ville de la préfecture de Shiga où ces demeures historiques sont nombreuses, a recherché pour elles de nouveaux usages. Cafés ou espaces d’exposition artistique, l’ancienne philosophie du vivre ensemble inspire désormais de nouvelles créations.

Bateaux écolos pour nos mers

Technologie

Le durcissement des règlements internationaux sur les émissions de CO2 en 2015 a créé un intérêt croissant pour les bateaux écologiques. Le Japon, un des champions de la construction navale, met au point des navires à la fois écolos et économes en carburant grâce à des techniques avancées et des concepts novateurs. Comme exemples de ces progrès, citons un transporteur de voitures, qui produit sa propre électricité par une série de panneaux solaires, ou une technique permettant de réduire la friction entre l’eau et la carène des bateaux, une première mondiale.

Singes sous la neige

Voyages

En 1970, une photo en couverture du magazine Life avait rendu célèbre une tribu de singes, passant l’hiver dans une source thermale. De nos jours, plus de 140.000 visiteurs, dont beaucoup d’étrangers, viennent par an voir ces singes plongés dans leur bain chaud du Jigokudani Yaen-Koen, une région montagneuse de Nagano. Pourquoi ont-ils commencé à s’y baigner ? Nous vous faisons découvrir cet endroit unique, le seul au monde où les singes permettent aux humains de les observer d’aussi près.

Cartables remplis de souvenirs

Mode de vie

. Randoseru est le nom du cartable que les enfants japonais utilisent pendant leurs six années du primaire. Son dessin unique remonte à près de 130 ans. Récemment, ces sacs à dos dont tous les Japonais se sont servis depuis leur enfance adoptent de nouveaux rôles comme articles de mode pour adultes et souvenirs populaires pour touristes. Nous verrons comment les randoseru sont utilisés actuellement et l’artisanat qui les rend si robustes et caractéristiques.

Les cantines d’entreprises évoluent

Cuisine

Les entreprises ont toujours fourni des cantines pratiques et bon marché à leurs employés. Mais de nos jours, celles-ci remplissent un éventail de fonctions bien plus large et certaines deviennent même un foyer interne de communications. Nous examinons les changements intervenus dans les cafétérias modernes des firmes nippones, leur design polyvalent qui transforme leur utilité, et leurs menus sains et délicieux qui proposent un choix attrayant pour le déjeuner.

Magiciens du déneigement

Mode de vie

L’aéroport d’Aomori dessert une partie de la région septentrionale du Tohoku où les chutes de neige annuelles dépassent les 10 mètres. Ces conditions ont donné naissance à une équipe de déneigement des pistes, considérée comme la meilleure de l’Archipel. L’équipe White Impulse peut dégager quelque 550,000 m2 de pistes en 40 minutes, en manoeuvrant leurs véhicules spécialisés selon des techniques et compétences uniques. Nous verrons le combat quotidien de cette équipe pour préserver l’accès par avion au Tohoku.

Yurukyara, qu’est-ce que c’est ?

Voyages

Les Yurukyara sont des mascottes mignonnes, conçues par les autorités locales pour promouvoir leur communauté, une idée qui s’est fortement développée ces dernières années. On en compte maintenant quelque 1500 dans l’Archipel. Nous faisons la connaissance de Hiko-nyan, le yurukyara à l’origine de cette mode, nous découvrons comment ces mascottes contribuent à redynamiser leur région et nous cherchons pourquoi elles sont parvenues à plaire tellement au coeur des Japonais.

Kurokawa Onsen :Renaissance d’une source thermale

Voyages

Kurokawa Onsen, une petite source thermale dans les montagnes de Kumamoto, avait perdu sa popularité et risquait de fermer, mais elle est redevenue une des plus populaires du Japon, accueillant plus d’un million de visiteurs par an. Non conformiste, Tetsuyo Goto est celui qui a ressuscité la petite bourgade en persuadant ses commerçants de transformer Kurokawa en une station idéale d’autrefois. Elle est désormais considérée comme l’exemple parfait d’une onsen classique.

Des fils de soie extraits d’araignées

Technologie

La soie d’araignée présente la propriété d’être à la fois très souple et très solide, les qualités idéales recherchées dans toute fibre et, pour l’industrie textile, elle renferme un énorme potentiel. Bien que des méthodes aient été découvertes pour en faire de véritables fils, il était impossible de la produire en masse. Mais une solution est presque trouvée. Faisant appel aux techniques de la génétique, des chercheurs ont produit de la soie d’araignée à partir de vers à soie pour créer ce matériau de rêve.

Du pain à la japonaise

Cuisine

Au Japon, les étrangers s’étonnent souvent de la variété des articles des boulangeries, proposant un choix énorme de pains et pâtisseries uniques. Récemment, de nouvelles formes de pains à base de riz sont devenues populaires. S’il convient mieux aux aliments japonais habituels, le pain de riz réjouit aussi ceux qui sont allergiques au gluten. Nous verrons comment évolue l’approche des Japonais face au pain.

Se préparer aux désastres

Mode de vie

Au cours de sa longue histoire émaillée de séismes, typhons et tsunamis, le Japon a imaginé de nombreuses techniques pour survivre et se redresser après des catastrophes naturelles. Nous en voyons des exemples notamment dans un gratte-ciel, doté des technologies antisismiques les plus modernes, ou un pont pliant qui se déploie en dix minutes à peine pour rouvrir des voies d’accès vitales. Le Japon joue un rôle actif dans les initiatives internationales, visant à atténuer les dégâts des catastrophes. Il contribue au développement d’un réseau international pour la réduction des risques de désastres et il organise des conférences internationales sur ce sujet.

Les Japonais épris des sons

Mode de vie

La sensibilité spéciale que les Japonais ont toujours éprouvée à l’égard des sons de la nature apparaît dans de nombreuses coutumes anciennes encore en vigueur. Le chant des insectes et d’autres sons de la nature servent à évoquer les sensations de chaque saison, tandis que certains jardins possèdent encore des dispositifs traditionnels, tels que le shishiodoshi et le suikinkutsu pour recréer les sons de la nature. Il se peut que la cérémonie du thé, dont l’histoire et la culture ont placé l’accent sur la conscience des sons naturels, ait forgé cet aspect du caractère japonais.

Kisoji, ancienne route de montagne

Voyages

La Nakasendo est une très ancienne route commerciale, traversant les montagnes du centre du Japon pour relier Kyoto à l’ouest à Tokyo à l’est. La partie qui préserve le mieux l’ambiance du passé est appelée Kisoji, un tronçon montagneux comptant onze stations-relais. Destination touristique populaire, ces petits villages aux rues encore bordées de vieux bâtiments en bois ressemblent à ce qu’ils étaient à leur apogée. Nous découvrons le décor de ces paysages surprenants et comment ces stations-relais ont prospéré dans leur admirable milieu de montagnes.

Mottainai : comme c’est dommage !

Mode de vie

Wangari Maathai, lauréate du Prix Nobel de la Paix et écologiste, a été si impressionnée par la philosophie de mottainai qu’est s’est donnée comme mission de propager le terme dans le monde. Il s’agit d’une expression traditionnelle, traduisant le regret face au gaspi et à l’emploi impropre d’un objet encore utile, et il manifeste le respect et la gratitude pour les choses matérielles. Ici, nous voyons comment, à travers la popularité ininterrompue devant de techniques traditionnelles de tissage à partir de chiffons et les efforts de recyclage faisant appel à des technologies dernier cri, l’esprit de mottainai reste ancré dans la société japonaise.

Festival des arts du Tohoku

Voyages

Nous proposons deux festivals des arts des préfectures de Yamagata et d’Akita dans la région du Tohoku, le nord-est du Japon. Le Festival Biennal des arts de Yamagata présentait des oeuvres sur le thème de la montagne par des artistes de la préfecture. En revanche, le Festival des Arts d’Odate-Kitaakita, centré sur un quartier commerçant de la ville, présentait des oeuvres variées sur des thèmes locaux par des artistes du cru. Ces festivals illustrent la puissance de l’art pour rassembler les hommes et ils prouvent combien l’art joue un rôle dans la construction d’un avenir meilleur pour la région du Tohoku.

Le souci du service raffiné

Mode de vie

Le niveau de service et d’hospitalité dont bénéficient les visiteurs dans les hôtels et ryokans japonais est extrêmement raffiné, faisant l’objet de soins et d’attentions que les hôtes ne remarqueront même pas. Et tout cela est fait sans l’espoir d’une récompense, puisque le pourboire n’existe pas au Japon. Cet idéal du service, fondé sur le pur souci de plaire à l’invité, aurait pour origine la philosophie et les traditions de la cérémonie du thé et il reste profondément ancré dans le caractère des Japonais.

Découverte d’un yokocho à Tokyo

Mode de vie

Les yokocho sont des ruelles des quartiers commerçants et d’amusements que l’on trouve dans toutes les villes du Japon. Tokyo en compte des centaines. Nous visitons Harmonica Yokocho de Kichijoji à Tokyo. C’est un dédale d’une centaine d’échoppes et gargotes minuscules, chacune ayant sa propre personnalité, l’une d’elles ayant près de 70 ans. Certaines proposent des spécialités qui, chaque jour, attirent de longues files de clients. Une autre attraction des yokocho, c’est leur esprit de communauté. Nous retrouvons les familles du Hamonica Yokocho au marché du petit matin et au festival d’automne de Kichijoji.

Washi – Un papier polyvalent

Technologie

Le papier appelé washi présente une infinité d’applications dans la vie ordinaire au Japon. Il est si durable que des documents datant de plus de 1000 ans semblent presque neufs. Aussi le washi sert-il à réparer et préserver de précieuses oeuvres d’art. Si une photographie doit durer des centaines d’années, on l’imprimera sur washi. Ce papier est utilisé dans les condensateurs des appareils électroniques, pour solidifier des tatamis et même en architecture, en plaçant du washi entre des couches de verre afin d’obtenir des parois qui exploitent la gamme unique de texture du washi.

LES ÎLES DE NAGASAKI

Voyages

Nagasaki est la préfecture japonaise qui compte le plus grand nombre d'îles. Les croisières de plaisance à travers les multiples îlots de Kujukushima; l'exploration des sites historiques de Hirado, où le Japon inaugura son commerce avec l'Europe; la visite de Fukue dans la nature paradisiaque des îles Goto, où l'on peut s'exercer à la pêche à bord d'un bateau en activité; et le festival traditionnel de l'île de Tsushima figurent parmi les excursions les plus fameuses.

TECHNOLOGIE DE SOINS

Technologie

Pour faire face au vieillissement accéléré de sa population, le Japon développe de nombreuses technologies singulières et innovantes à l'usage des professionnels de la santé. Dans cette vidéo, on peut découvrir une nouvelle chaise roulante qui gravit les marches et se déplace aisément sur les surfaces difficiles, telles que le gravier. On découvre aussi un système de capteur radar permettant une surveillance plus précise et moins contraignante des personnes alitées, et comment les dernières technologies de l'information facilitent les traitements médicaux à domicile.

MIEUX VIVRE À TOKYO

Mode de vie

La vie peut être stressante à Tokyo, cœur économique du Japon. Mais les habitants de la métropole géante ne manquent pas d'imagination pour améliorer leur quotidien, avec notamment des cartes à puces ultra-sophistiquées pour les transports, des cafés équipés de lits pour les siestes de la mi-journée ou de spa destinés à soulager les pieds endoloris. Dans les vieux quartiers, où le rythme de vie est plus lent, la chaleur humaine des commerçants suffit à rendre la vie plus douce.

UNE VIE PROPRE ET ORDONNÉE

Mode de vie

Lors de la Coupe du monde de football de 2014, les médias internationaux n'ont pas été indifférents aux supporters japonais qui nettoyaient systématiquement les lieux après chaque match. Ce dévouement à l'ordre et à la propreté est probablement lié à l'influence du Bouddhisme Zen et aux habitudes inculquées aux plus jeunes, à l'école. Les rues et les plages sont régulièrement nettoyées par de nombreux riverains bénévoles. En décembre, fidèles à la tradition, les Japonais s'adonnent au grand ménage de fin d'année, O-soji, avec l'intime conviction que la propreté de l'environnement mène à la pureté du cœur.

Tokyo - Un point de repère géant

Voyages

Ouverte le 22 mai 2012 et haute de 634 mètres, Tokyo Sky Tree est la tour de communication autoporteuse la plus élevée du monde. Ses terrasses d’observation sont extrêmement populaires auprès des foules qui viennent admirer cette structure ultramoderne tout en profitant de l’ambiance ancienne des quartiers commerciaux du voisinage aux nombreuses boutiques traditionnelles. Ce nouveau point de repère promet de stimuler le renouveau de cette ancienne partie de la capitale en attirant des visiteurs, charmés par sa culture unique et autrefois pleine de vitalité.

Tokyo – Ville de la gastronomie

Voyages

Des denrées alimentaires fraîches en provenance de tout l’archipel japonais sont facilement disponibles à Tokyo, un endroit idéal pour découvrir la variété considérable des cuisines régionales. Nul besoin de voyager jusqu’aux îles lointaines pour savourer les remarquables spécialités et méthodes de cuisine locales, car quelque part à Tokyo, un restaurant spécialisé les propose certainement. La cuisine internationale est aisément disponible et l’un des charmes de Tokyo, c’est la facilité de faire son choix parmi les plats des divers continents. Bien entendu, toutes les célèbres cuisines de l’Asie y sont représentées, mais vous trouverez aussi sans problème celles d’Amérique latine et d’Afrique.

Mont Fuji, montagne sacrée du Japon

Voyages

Silhouette unique par sa symétrie, le pic le plus élevé du Japon est entouré de paysages admirablement variés. En été, près de 300 mille grimpeurs escaladent le Mont Fuji. Depuis les temps anciens, cette montagne est un lieu de vénération et son sommet est encore considéré comme particulièrement sacré. Le Mont Fuji a profondément influencé les arts et la culture du Japon, étant notamment le thème de nombreuses estampes et peintures. Personne ne peut rester insensible face à la beauté intemporelle de ce pic majestueux.

Technologie parasismique de pointe au Japon

Technologie

Apprenant de sa longue expérience de lutte contre les catastrophes naturelles, le Japon met en oeuvre un large éventail d’initiatives visant à prévenir et réduire leurs conséquences. Parmi elles, le système d’alerte sismique rapide de l’Agence japonaise de Météorologie et les systèmes de détection sismique des trains Shinkansen et autres réseaux ferroviaires. Des technologies, telles que des systèmes de construction à soulèvement pneumatique ou à base isolée rendent les immeubles plus résistants aux secousses. On découvre aussi des robots d’avant-garde, contribuant aux travaux de sauvetage sur les sites endommagés.

Technologies de dessalement évoluées

Technologie

Dans les stations d’épuration des eaux du Japon, des technologies de pointe permettent de transformer l’eau de mer en eau potable. Le secret réside dans des membranes ultrafines enroulées en couches superposées. Mises au point au Japon, ces pellicules plus fines que toute autre parviennent à bloquer 99,8 pour cent de tous les virus, produits chimiques, organismes et même les ions. Fournissant 70 pour cent des membranes utilisées dans les usines de dessalement du monde, les entreprises japonaises contribuent à alléger le manque d’eau sur tous les continents.

Les tambours Wadaiko

Culture

Produisant des sons puissants qui résonnent dans tout le corps, les tambours wadaiko jouent un rôle important dans la culture japonaise depuis les temps anciens. Elément essentiel de la musique traditionnelle du Japon, les wadaiko sont des instruments sacrés du shintoisme et du bouddhisme. Actuellement, le wadaiko est connu mondialement grâce à de célèbres groupes professionnels qui font vibrer cet instrument traditionnel selon des rythmes nouveaux et uniques.

Une oasis à Tokyo : Meiji Jingu

Voyages

Oasis de verdure au coeur même de la mégalopole de Tokyo, le sanctuaire Meiji Jingu se trouve près d’Omotesando et de Harajuku, les quartiers de la mode. Sur un terrain de 700 mille mètres carrés, le parc compte plus de 170 mille arbres qui ont été plantés à la main et forment maintenant un milieu forestier naturel. Ce lieu merveilleux de détente dans la verdure est populaire parmi les touristes et les résidents de Tokyo, d’autant plus qu’il est d’accès facile par la proximité de cinq gares.

Les bonbons sculptés Amezaiku

Cuisine

Grâce à son savoir-faire traditionnel, l’artisan travaille rapidement et à mains nues dans son échoppe de rue. Il malaxe, coupe, allonge et torsade la pâte de sucre candi avant qu’elle ne soit froide et durcie. En trois minutes à peine, il confectionne une sculpture minuscule et comestible. Des années de pratique sont nécessaires pour devenir un artiste d’amezaiku, capable de créer n’importe quelle forme à la demande, même le visage d’un client. Jeunes et moins jeunes aiment regarder l’élaboration des sucreries dont ils pourront ensuite se délecter.

Economiser l’énergie par des capteurs

Technologie

Le Japon est à l’origine de certaines des technologies les plus modernes en matière de capteurs à infrarouge et ultrasoniques et il en produit 70 pour cent. Les capteurs jouent un rôle essentiel pour économiser l’énergie et éviter le gaspillage aussi bien des escaliers mécaniques que des fours à microondes. Utilisés pour les robinets automatiques, ils réduisent la consommation d’eau. Souvent associés à d’autres technologies, les capteurs ne cessent d’évoluer et de transformer notre milieu. Ici aussi, les technologies japonaises sont souvent à l’avant-garde.

Fermes au toit de chaume de Gokayama

Voyages

Gokayama est un village blotti dans une région montageuse à fort enneigement. C’est ainsi qu’un type particulier de toit en chaume y a été conçu. Gokayama a été classé comme site du Patrimoine mondial en raison de la beauté de son architecture gassho-zukuri et de sa préservation parfaite d’aspects du Japon d’autrefois. Le village est réputé pour ses arts folkloriques traditionnels, ses danses, son artisanat, ses instruments de musique uniques et certaines mélodies parmi les plus anciennes de l’Archipel.

Festival Taïko à Niihama

Voyages

Niihama, une ville de la préfecture d’Ehime, s’est développée avec la mine de cuivre Besshi qui a joué un rôle considérable dans l’industrialisation du Japon au 19ème siècle. Aujourd’hui, cette ville industrielle compte de nombreuses usines chimiques et de machineries. Chaque année en octobre, la ville organise le Festival Taïko de Niihama, une manifestation spectaculaire et somptueuse qui perpétue de longues traditions.

Les snacks de riz japonais

Cuisine

Les Japonais consomment une grande variété de produits alimentaires dont le riz est la matière première. Parmi eux, les gâteaux mochi et les boulettes dango, voire même récemment du pain de riz. Mais les plus anciens et les favoris de ces aliments sont sans doute les snacks appelé senbei. Croquants et croustillants, ces biscuits salés sont traditionnellement ronds et parfumés à la sauce de soja, mais il en existe aussi bien d’autres formes et saveurs.

Modelage de formes en plastique

Technologie

Le Japon dispose de nombreuses technologies uniques pour la production et le modelage de résines synthétiques. Oreilles, bras, doigts et autres prothèses extrêmement réalistessont fabriqués en utilisant divers types de résines. Des méthodes innovantes de mixage et de coloration des résines permettent aussi la production des modèles de plats, exposés à la vitrine des restaurants. Dans le monde, il existe, par ailleurs, une demande en produits de haute qualité. Or, des technologies uniques au Japon permettent de créer des résines plus solides que l’acier. En associant durabilité et transparence comme le cristal, des résines fabriquées au Japon sont devenues la matière des parois de la plupart des grands aquariums du monde.

Articles de bureau pour aujourd’hui

Mode de vie

Les articles de bureau du Japon sont connus dans le monde entier pour leur design ingénieux et leur aspect pratique. Par exemple, des ciseaux munis d’un capuchon spécial pour les rendre plus sûrs ou une agrafeuse écolo, car elle n’utilisent pas d’agrafes. Les collectionneurs adorent aussi la gamme infinie de gommes de 3 cm à peine, des copies parfaites d’animaux, d’aliments ou de presque tout autre objet imaginable. De telles idées ne pouvaient naître qu’au Japon, un pays à la longue tradition d’artisanat soigné et miniaturisé. D’autre part, on trouve aussi des articles très high tech, comme un stylo-bille dont l’encre peut être effacée rien que par friction.

L’Ukiyo-e se perpétue

Culture

L’Ukiyo-e est un genre d’art populaire du Japon, datant de la fin du 17ème siècle et décrivant surtout des scènes de la vie quotidienne ou des motifs saisonniers. Peint à la main ou imprimé sur bloc de bois, l’ukiyo-e se distingue par ses dessins spectaculaires et ses couleurs éclatantes. Connues et appréciées dans le monde entier, ces estampes ont exercé une profonde influence sur des artistes dans divers pays. Les estampes ukiyo-e supposent une division intelligente du travail, puisque chaque oeuvre doit passer par les mains de trois artisans chevronnés : le dessinateur, le graveur et l’imprimeur.

Hiraizumi – Un flambeau d’espoir ranimé

Voyages

Situé dans la plaine fertile de la rivière Kitakami, Hiraizumi est devenu le centre politique et culturel de la région du Tôhoku au XIe et XIIe siècle au terme d’une période de guerre civile. La culture unique de son âge d’or fut encouragée par le clan Oshu Fujiwara qui présida à la construction de nombreux temples et jardins, incarnant le concept bouddhique du paradis de la Terre Pure. Bon nombre de ces chefs-d’oeuvre du XIIe siècle subsistent encore, notamment le Temple Chûson-ji et sa Chapelle d’Or ou le Temple Môtsu-ji et son célèbre jardin de la Terre Pure. Représentations magnifiques du concept bouddhique de la Terre Pure, les jardins et temples de Hiraizumi sont désormais inscrits au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Les superbes commodes de Sendai

Culture

La ville de Sendai à Miyagi, une des préfectures les plus durement touchées par le Grand Séisme du Japon de l’Est, est le berceau d’un célèbre artisanat traditionnel dont l’histoire est plus que centenaire : les commodes Tansu de Sendai. Fabriquées en un bois particulièrement joli et résistant, ces armoires font l’objet de laquages complexes qui font transparaître les veines du bois et elles sont ensuite décorées de splendides ferronneries. Certains artisans ont perdu leurs outils et leur atelier lors du tsunami. Mais la force de volonté typique des gens de cette région leur a permis de surmonter le désastre et de se relever, déterminés qu’ils sont à transmettre leur savoir-faire familial aux générations futures.

Des socques à votre pied

Culture

Zôri et geta : deux sortes de chaussures traditionnelles du Japon, encore largement utilisées aujourd’hui. Comme elles ne coincent pas les orteils, ces sandales maintiennent les pieds en bonne santé, facilitant leur transpiration et évitant diverses affections, tels que les cors. Les deux types sont fabriqués en matériaux et selon des styles très variés. Certains geta en particulier sont l’oeuvre d’artisans qui les décorent admirablement par des méthodes traditionnelles, telles que le laquage et l’ornementation dorée.

Le monde coloré des Bentobako

Mode de vie

Les bento (des repas cuisinés et emballés en vue d’un transport facile) ont une longue tradition au Japon. Et les bentobako, les récipients pour contenir ces repas, jouent eux aussi un rôle important dans la culture japonaise. Historiquement, ils étaient fabriqués en bois, souvent laqué. Actuellement, les bentobako sont réalisés en divers matériaux et selon un large éventail de formes, destinées à accroître leur fonctionnalité. Association de sagesse traditionnelle et de technologie ingénieuse, les bentobako font en sorte que les repas restent frais et délicieux, même emportés pendant longtemps.

Miniaturisation en médecine

Technologie

Des microtechnologies ultramodernes sont désormais largement utilisées dans le domaine médical et de nombreuses innovations sont l’oeuvre de petites entreprises japonaises. Parmi ces inventions, la plus fine aiguille hypodermique (0,2 mm) et des ampoules ultracompactes de 5 mm de diamètre. Grâce à la puissance fortement accrue de microscopes japonais récemment mis au point, les chirurgiens peuvent désormais intervenir sur des vaisseaux sanguins aussi fins que 0,5 mm. Et des robots d’à peine un millionième de mm de long permettent aux chercheurs d’étudier les cellules de l’organisme.

Laissez faire les déménageurs

Mode de vie

Les compagnies japonaises de déménagement assurent un service sans rival par leur fiabilité et leur intégralité. Vous ne vous occupez de rien : de l’emballage au déballage, les déménageurs se chargent de tout. Des matériaux d’emballage spéciaux protègent les objets fragiles ou évitent même de froisser vos vêtements. Tout est déballé dans votre nouveau logis et replacé exactement au même endroit. Vous pouvez ainsi continuer votre existence dès le lendemain. Leur service est si complet qu’ils se chargent même de passer l’aspirateur avant de repartir.

Les poupées du Hina-Matsuri

Mode de vie

Hina-Ningyo sont des poupées revêtues de costumes somptueux comme ceux de la noblesse de cour du XIème siècle au Japon. Selon une croyance ancienne, les poupées absorbent les maux et les infortunes. Lors du festival Hina Matsuri (le 3 mars), les poupées sont exposées de manière à prier pour la santé des fillettes. Les poupées Hina Ningyo sont très variées et toutes ont un visage particulier. Au sommet de l’étagère, l’empereur et l’impératrice sont disposés devant un paravent doré ou richement décoré. Le nombre de rangées diffère, mais un présentoir à sept rangs compte 15 poupées, dont trois dames de la cour et cinq musiciens.

Le réseau ferroviaire express du Japon

Technologie

Le réseau ferroviaire express du Japon a débuté en 1964 lors du lancement du Shinkansen, le train le plus rapide du monde à l’époque. A présent, le réseau couvre plus de 2 000 km et il relie toutes les régions de l’Archipel. S’ils n’ont cessé d’évoluer et d’accélérer, ces TGV sont aussi devenus plus silencieux et confortables. Entré en service en mars 2011 sur la ligne Tohoku Shinkansen, le dernier-né, appelé Hayabusa, roule à une vitesse pratique de 320 km à l’heure.

Gestion sûre et rapide des oeufs au Japon

Technologie

Au Japon, des technologies informatiques ultramodernes amènent les oeufs des poulaillers aux consommateurs. Dès la réception, l’extérieur des oeufs est nettoyé et stérilisé par de l’eau bouillante ozonisée. Vient ensuite une série d’inspections informatisées pour déceler d’éventuelles souillures externes, fissures de coquille ou défauts internes. Des systèmes de transport automatisés nettoient, vérifient et emballent quelque 120 mille oeufs par heure avec un degré d’hygiène tel que les Japonais les consomment crus sans le moindre danger.

La journée scolaire

Mode de vie

Les enfants japonais doivent aller à l’école primaire de 6 à 12 ans. Nous assistons ici à une journée ordinaire où les élèves apprennent les matières de base que sont le japonais, le calcul, les sciences et les études sociales dans leur salle de classe. Ils se rendent aussi dans des classes spéciales pour des activités comme la musique, l’artisanat et l’économie domestique. L’approche particulière du Japon, mettant l’accent sur les repas scolaires, le nettoyage et les activités des clubs scolaires, est également décrite.

Les repas à l’école

Mode de vie

Les écoles primaires du Japon fournissent les repas et tout le monde partage le même menu. Des élèves de chaque classe sont chargés d’apporter la nourriture de la cuisine et de la servir. Cette pratique unique vise, d’une part, à fournir une bonne alimentation aux enfants, mais aussi à leur enseigner l’importance d’un régime alimentaire sain et équilibré. En outre, elle cherche à leur présenter les diverses traditions culinaires des régions du Japon et d’autres pays.

Les activités scolaires

Mode de vie

Des activités organisées tout au long de l’année scolaire pour élargir et approfondir les connaissances des enfants comprennent des visites à des endroits intéressants du voisinage et des excursions plus longues vers des régions éloignées. La journée sportive annuelle est une activité importante, tout comme les concours de calligraphie et d’autres manifestations culturelles traditionnelles. Toutes les écoles organisent régulièrement des manoeuvres pour préparer les enfants à réagir sans risque en cas d’urgence, tels que séisme ou incendie.

Les vacances d’été

Mode de vie

L’année scolaire commence en avril et elle comporte une interruption de la fin juillet à la fin août pour conjurer la chaleur estivale. Nous voyons ici comment les enfants sont encouragés à utiliser leurs longues vacances d’été non seulement pour les loisirs, mais aussi pour se livrer à des études spéciales, des sports et d’autres activités indépendantes.

Le printemps

Mode de vie

Le début du printemps est traditionnellement marqué par la coutume du Mame-maki, le lancer de fèves pour chasser les mauvais esprits. A certaines occasions spéciales, on prie pour la santé des enfants ou on fait la fête sous les cerisiers en fleurs, symboles du printemps C’est aussi la saison du repiquage du riz et des cérémonies traditionnelles qui l’accompagne.

L’été

Mode de vie

Le festival des étoiles Tanabata est largement célébré début juillet. Lorsque la saison des pluies est terminée et que le ciel bleu est revenu, les Japonais aiment aller à la plage. On organise des feux d’artifice et de nombreux festivals d’été, tel que l’entraînant Bon odori. Les Japonais ont aussi imaginé certains moyens traditionnels d’apporter un peu de fraîcheur au coeur de l’été.

L’automne

Mode de vie

Lorsque le temps s’est quelque peu rafraîchi, la fascinante pleine lune apporte son concert de traditions et cérémonies. Puis, les forêts se parent de rouge et d’or. C’est aussi la saison des expositions de chrysanthèmes et du festival Shichi-go-san pour les enfants, tandis que chaque région a sa façon particulière d’exprimer sa reconnaissance pour la moisson.

L’hiver

Mode de vie

En hiver, vous pouvez découvrir les marchés de Kumade, des amulettes porte-bonheur traditionnelles, les illuminations spectaculaires des rues dans les grandes villes ou aller skier et glisser sur les pistes enneigées. Au Nouvel an, il est de coutume de manger des mets spéciaux, de faire sonner les cloches du temple et de décorer sa demeure de symboles traditionnels.

Tokyo - Ville d’innovations

Culture

Le groupe idole AKB48, dont la renommée continue de s’étendre sur les scènes du monde par des représentations à Paris, New York ou Singapour, a vu le jour et se présente encore chaque jour à Akihabara, un quartier de Tokyo qui a donné naissance à bon nombre de sous-cultures jeunes et dynamiques comme l’animé et les manga. De l’autre côté de la métropole, Harajuku est le coeur d’un microcosme florissant de la mode de rue et de maisons du design dont les marques remportent régulièrement des succès sur la scène internationale. Depuis longtemps, Tokyo est à l’origine de tendances qui, du niveau national, ne cessent de s’épanouir à l’étranger.

Tokyo – Ville des sports

Sport

Tokyo évoque souvent une immense métropole où se dressent des gratte-ciel, mais la capitale s’enorgueillit aussi de ses installations sportives de niveau mondial. Elles vont des énormes stades d’athlétisme et des terrains de football aux gymnases, piscines et dojos pour arts matiaux. Tokyo accueille chaque année de nombreuses rencontres internationales dans un large éventail de sports et même le grand séisme et le tsunami de mars 2011 n’ont pas interrompu le flot régulier des athlètes internationaux, désireux de faire étalage de leurs compétences. Mais la qualité des installations n’est pas le seul attrait pour les athlètes et les passionnés de sports du monde entier, car Tokyo possède aussi de nombreux endroits où apprécier la culture japonaise.

L’esprit du Budo

Sport

Les sports de renommée mondiale que sont le judo, le kendo et le karate sont issus des arts martiaux japonais, appelés budo. Mis au point comme systèmes de formation mentale et spirituelle utilisés par les samuraïs, le budo vise à tremper le caractère par un entraînement constant. Pour concentrer et unifier leur esprit, les adeptes du budo se livrent souvent à la méditation avant un entraînement. L’esprit du budo se forge par une formation simultanée de l’esprit, des techniques et de la force physique.

Techniques et puissance du Budo

Sport

Sport national du Japon, le sumo a pris origine dans les rites religieux du shintoïsme, visant à obtenir des bonnes récoltes. Les lutteurs de sumo tentent de déséquilibrer l’adversaire par leur technique, même lors du brutal affrontement initial des corps. Le judo, où la force même de l’opposant est utilisée pour le désarçonner, permet à une petite corpulence de vaincre un adversaire nettement plus imposant. Fondé sur des techniques de défense, l’aïkido interprète la force, les mouvements et les intentions du rival pour contrer et inverser son attaque. Dans le karate, l’adepte apprend à combattre en pratiquant des enchaînements préétablis, appelés kata.

Equipement traditionnel du Budo

Sport

Les arts martiaux du budo qui perpétuent l’esprit et les techniques des guerriers samuraïs conservent aussi de nombreux objets, armes et équipements particuliers. C’est le cas d’un sabre de bambou, appelé shinai et utilisé pour le kendo, ou des arcs de bambou et des flèches à trois ailerons du kyudo. Ce matériel et ces équipements traditionnels sont indispensables aux diverses formes de budo, car ils contribuent à concentrer l’esprit et à endurcir la force de volonté.

Le Budo aujourd’hui

Sport

Le budo exerce encore une profonde influence sur la vie des Japonais. Considérées comme un excellent moyen de former le caractère des enfants, les classes d’arts martiaux comme le sumo, le kendo ou le judo sont obligatoires dans les écoles japonaises. Mises au point à l’origine pour traiter et soigner les blessures subies au combat, les techniques du budo sont maintenant utilisées et appréciées dans les cliniques ordinaires. Lors des festivals dans tout le Japon, des exhibitions de budo jouent souvent un rôle central. En proposant bien plus que des techniques de combat complexes, l’esprit et la mentalité du budo sont encore bien vivants actuellement.

Kamakura – Foyer de la culture des samurai

Voyages

Située à une heure environ de Tokyo par train, Kamakura a prospéré il y a 800 ans comme capitale du premier gouvernement des samurai. Devenue une destination touristique populaire, la ville accueille plus de 19 millions de visiteurs par an. Sertie dans un cadre géographique unique, Kamakura est une vitrine de la culture des samurai par ses nombreux temples, sanctuaires et vestiges historiques. Les deux sites les plus célèbres de Kamakura sont le sanctuaire Tsurugaoka Hachimangu et le Daibutsu, la statue du Grand Bouddha.

Sites archéologiques Jomon du Tohoku

Voyages

Pendant les 10 mille années de la période Jomon commencée il y a environ 12 mille ans, les habitants des îles japonaises sont passés d’une vie nomade à une existence sédentarisée. Au lieu de l’élevage et de l’agriculture, la population Jomon s’adonne à la chasse, la pêche et la collecte de graines et de fruits. Elle se livre à la poterie, crée des ornements et enterre ses morts selon un cérémonial. De tous les nombreux sites Jomon de la région du Tohoku, les plus réputés sont à Goshono (Iwate), les Cercles de pierre Oyu (Akita) et Sannai-Maruyama (Aomori).

Patrimoine mondial d’Okinawa

Voyages

Les îles subtropicales de la préfecture d’Okinawa attirent chaque année plus de cinq millions de touristes, fascinés par leurs eaux étincellantes, la culture locale pleine de vitalité et les nombreux vestiges historiques, désormais inscrits comme Patrimoine mondial. On y trouve le magnifique Château de Shuri du 15ème siècle, palais du royaume des Ryukyu, des châteaux aux murs de pierres joliment incurvés et particuliers à ces îles, ainsi que de mystérieux bosquets sacrés, formations naturelles au milieu des forêts et des rochers. Les sites du Patrimoine mondial d’Okinawa sont un témoignage vivant de la riche histoire et des traditions culturelles de cette région.

Reconstruction écologique dans le Tohoku

Technologie

Le Japon réalise des progrès rapides dans le développement de villes respectueuses de l’environnement, notamment par l’emploi croissant des énergies renouvelables. Dans la région du Tohoku durement frappée par des catastrophes en 2011, ces initiatives comprennent l’installation de grandes centrales solaires, des projets locaux d’autonomie énergétique et un urbanisme conçu pour réduire la consommation d’énergie. Le développement de villes écologiques devrait jouer un rôle majeur dans la reconstruction de la région du Tohoku.

L’énergie géothermique au Japon 

Technologie

La géothermie est une source d’énergie renouvelable utilisée depuis longtemps au Japon, un pays de volcans dont le sous-sol contient donc d’abondants gisements d’eau chaude. En tête dans le monde par ses technologies géothermiques, le Japon produit près de 80% de tous les équipements de production d’électricité dans ce secteur. Dans cette vidéo, nous découvrons des centrales géothermiques modernes et des initiatives d’entreprises privées, cherchant à exploiter cette ressource au niveau local. Le regain d’intérêt pour cette source d’énergie stimule le développement actuel de l’électricité provenant de la géothermie.

Un nouveau parc national dans le Sanriku

Voyages

La région du Sanriku, qui s’étend sur 600 km le long de la Côte Pacifique du Tohoku, est une des plus pittoresques du Japon. Une flore et une faune très variées s’épanouissent dans ce splendide écosystème naturel. Mais le Sanriku a été durement touché par la terrible catastrophe de 2011. Dans le cadre de la reconstruction se fait jour un projet, visant à faire de toute la région du Sanriku un immense parc national. Il permettra de faire revivre une région où l’homme et la nature ont toujours vécu en harmonie. La nature unique de cette région concourt aux efforts de reconstruction.

Les camélias de Hagi 

Voyages

Hagi est une ville historique de la préfecture de Yamaguchi, blottie dans un paysage pittoresque. Elle recèle de nombreux vestiges et souvenirs fascinants du rôle essentiel qu’elle a joué dans la modernisation du Japon au 19ème siècle. Mais pour les touristes, les camélias de Hagi constituent son principal attrait. Plus de 25 mille camélias poussent en effet sur les flancs d’une colline et la simple contemplation de ces arbres en pleine floraison exerce une fascination irrésistible sur les Japonais amoureux des fleurs.

Porcelaine d’Arita

Culture

Situé dans la préfecture de Saga, Arita est devenu le berceau de la céramique japonaise il y a quelque 400 ans. Ses créations très variées vont des articles bleus et blancs colorés à la main selon un procédé appelé sometsuke aux pièces superbement colorées et richement décorées. Les fours d’Arita produisent aussi des articles célèbres, appelés kakiemon. Du portail d’un sanctuaire recouvert de porcelaine aux murs de briques réfractaires provenant des fours, le visiteur découvrira partout des objets qui évoquent le fier passé d’Arita.

Teinture de kimono Kyo Yuzen

Culture

Kyo Yuzen est une célèbre technique traditionnelle de teinture des kimonos de Kyoto. Elle est connue par la beauté de motifs complexes et colorés issus de la nature, souvent des fleurs et des oiseaux qui décorent le tissu original. Cette méthode suppose de nombreux procédés successifs pour réaliser une pièce et chacun est confié à un artisan spécialisé dans son domaine. Si ses origines remontent à plus de 300 ans, le Kyo Yuzen reste populaire aujourd’hui.

Des recettes typiques du Japon

Cuisine

Un type particulier de cuisine très populaire au Japon fait appel à une pâte cuite sur une plaque chauffante en fonte. Le plus connu de ces mets est l’okonomiyaki. Composée de farine et de bouillon dashi, la pâte est cuite avec des légumes, de la viande ou du poisson avant d’être garnie d’une couche de sauce. Simple crêpe il y a quelque 500 ans déjà, la recette a évolué en incorporant divers ingrédients. Le monjayaki et le takoyaki sont deux autres plats du même genre.

Plus léger et solide que l’acier

Technologie

Le Japon est le leader mondial dans les technologies de production de fibres de carbone et il a mis au point des fibres renforcées si résistantes qu’elles sont désormais utilisées pour la construction de la plupart des modules d’avions : ailes, empennages et fuselage. Comme ce matériau est plus léger et résistant que l’acier, l’autonomie des aéronefs est de 1,3 fois plus longue. Les fibres de carbone de haute qualité du Japon comptent pour 70% de la production mondiale et la demande ne cesse d’augmenter.

Maki-e : Poudre d’or sur laque

Culture

Depuis les temps anciens, les Japonais ont apprécié les articles de table et le mobilier laqués. Bon nombre sont splendidement décorés grâce au maki-e, une technique japonaise particulière utilisant une poudre d’or. Par l’emploi d’un saupoudrage au lieu de feuilles d’or, des motifs aux détails très subtils sont réalisés sur la laque. Largement admiré, le maki-e exige de l’artisan de nombreuses années pour en maîtriser le savoir-faire.

Le Théâtre de marionnettes Bunraku

Culture

L’histoire du Bunraku a commencé quand un art traditionnel du spectacle appelé Joruri, où le récit se déroule par le chant et la musique du shamisen, a été enrichi par l’apport de marionnettes. Le Bunraku est un théâtre de marionnettes unique au monde en ce sens que chaque marionnette est actionnée par une équipe de trois marionnettistes, une méthode qui produit des effets étonnamment vivants. Le Bunraku reste populaire aujourd’hui et il a été classé par l’UNESCO comme Patrimoine culturel immatériel au même titre que le Kabuki et le Nô, deux autres traditions théâtrales du Japon.

L’énergie solaire au Japon

Technologie

L’énergie solaire est de plus en plus largement utilisée au Japon dans des centrales électriques et des établissements publics. Par ses technologies avancées, le Japon détient une part proche de 25% des équipements de production solaire dans le monde. Des panneaux à conversion énergétique élevée sont installés sur bon nombre de maisons, tandis que de nouvelles batteries d’accumulateurs au lithium emmagasinent le jour l’énergie qui éclairera les foyers la nuit. Des panneaux solaires semi-transparents laissent passer la lumière tout en produisant du courant. Ils éliminent donc le problème de l’ombre, provoquée par certains panneaux opaques. De nouveaux panneaux solaires font appel à des lentilles qui triplent, voire quadruplent, le rendement de conversion énergétique. Les chercheurs japonais continuent d’améliorer les technologies solaires, de réduire les coûts et d’augmenter la puissance installée.

Ise-Shima – Perles et Sanctuaires de jadis

Voyages

Située au coeur du Japon, la jolie côte de la péninsule d’Ise-Shima est une célèbre destination touristique puisqu’elle attire 10 millions de visiteurs chaque année. Plus de 80% d’entre eux visitent Ise Jingu, le sanctuaire shinto qui, vieux de 1800 ans, est le plus important du Japon. Au fil de tant de siècles, les fidèles n’ont cessé de venir à Ise pour remercier les kami, ou divinités, qui y demeurent. La côte d’Ise-Shima est réputée par la richesse de sa vie marine et elle est le berceau de l’industrie des perles de culture. On peut encore y voir des pêcheuses traditionnelles qui vont récolter des coquillages sur les fonds marins sans équipement de plongée.

Tohoku Rokkon Saï

Voyages

Organisé à Sendai, la plus grande ville de la région du Tohoku, le Tohoku Rokkon Saï réunit les six festivals les plus célèbres du Nord-Est du pays. Cette région a été la plus durement touchée par le Grand Séisme du Japon de l’Est, le 11 mars 2011. Cette nouvelle manifestation avait pour ambition de raviver l’esprit des habitants, de les aider à surmonter cette épreuve et de montrer au reste du Japon et au monde que le Tohoku est toujours aussi passionnant et dynamique. Les festivals présentés sont Nebuta (Aomori), Kanto (Akita), Sansa (Morioka), Hanagasa (Yamagata), Waraji (Fukushima) et Tanabata (Sendai).

Le festival Gion d’Aïzu Tajima

Voyages

Figurant parmi plus grandes manifestations de l’été dans la préfecture de Fukushima du Tohoku, ce festival Gion qui remonte à plus de 800 ans est un des plus célèbres du Japon. Pendant la journée, une trentaine de femmes vêtues de magnifiques kimonos de mariage défilent pour apporter des offrandes traditionnelles à un sanctuaire local. Le soir, un cortège d’énormes chars s’arrête à divers endroits pour y jouer des scènes de kabuki. Les acteurs de ce théâtre sont des enfants et, à chaque déplacement des chars, les enfants de l’auditoire y prennent place et encouragent de leurs chants les hommes qui les transportent.

Festival Michinoku Geino de Kitakami

Voyages

Chaque année début août, un festival des arts du spectacle de la région du Tohoku se déroule à Kitakami dans la préfecture d’Iwate. Toute la ville devient une scène pour un large éventail de danses traditionnelles de la région, interprétées dans des sanctuaires, des grands magasins, des places et des parcs de Kitakami. Près de 120 groupes ont pris part cette année au festival, organisé peu après la catastrophe qui a dévasté la région. Des interprétations dynamiques ont été exécutées par des danseurs de la région du Tohoku et d’ailleurs, notamment par des groupes originaires de villes et de villages détruits par le séisme et le tsunami.

Festival Shiogama Minato

Voyages

Ce festival a vu le jour après la Seconde Guerre mondiale pour implorer la protection et l’inspiration des dieux, alors de la population luttait pour surmonter les épreuves de la reconstruction. Les divinités des sanctuaires Shiogama et Shiwahiko, situées tous deux sur une colline, sont transportés en procession dans deux sanctuaires portables mikoshi. Chacun d’eux est placé ensuite sur un bateau spécial pour effectuer le tour de la jolie Baie de Matsushima, escortés par des dizaines de bateaux de pêche. Cette année, le festival a pris une dimension spéciale, étant donné qu’une fois encore, la région fait face à la rude tâche de la reconstruction.

Aluminium high-tech, fierté de Fukushima

Technologie

La petite ville de Shirakawa dans la préfecture de Fukushima compte certains des ateliers de traitement de l’aluminium les plus modernes du monde. Un de leurs produits, ce sont les tubes d’aluminium les plus précis du monde grâce à des technologies pointues. L’atelier fabrique ses propres filières, destinées à étirer les tubes originaux, à supprimer toute distorsion et à parvenir à une exactitude incroyable de l’ordre de 1/100e de mm. Ces tubes servent à la fabrication de pièces comme les bagues d’objectifs d’appareils photo ou pour les portes de trains à grande vitesse. Ils sont essentiels aussi pour un projet de forage scientifique en Antarctique, visant à prélever des échantillons de glace vieux de 800 mille ans à une profondeur de 3 mille mètres pour étudier les changements du climat. Restaurés au lendemain de la récente catastrophe, ces ateliers de Fukushima continuent de fournir des composants irremplaçables aux industries du monde entier.

L’industrie automobile reprend la route

Technologie

Le violent séisme qui a dévasté la région du Tôhoku en mars a gravement affecté l’industrie automobile qui dépend de nombreux équipementiers spécialisés dont les usines sont implantées dans cette partie de l’Archipel. La plupart se sont rapidement rétablis et ils ont repris leur production. Parmi eux, un fabricant de matrices de métal d’une minutie extrême. Une technologie, dont le taux de rejets est inférieur à 1%, permet de fabriquer les composants d’une haute précision, exigés par les constructeurs automobiles du monde entier. Le réseau d’autoroutes dont sont tributaires ces fabricants pour leur distribution s’est lui aussi rétabli rapidement. En effet, les techniciens japonais avaient rouvert à la circulation 90% des autoroutes sinistrées 13 jours à peine après le séisme. Cette réaction rapide a été possible grâce aux techniques et au savoir-faire utilisés et peaufinés chaque jour par les spécialistes, chargés de l’entretien de ces artères indispensables à la société.

Takachiho – Pays de légendes

Voyages

Takachiho, petite bourgade dans les montagnes au nord de Miyazaki, est le foyer légendaire de certains des plus anciens mythes du Japon. Autour de Takachiho, le paysage regorge de lieux sacrés dont le plus connu est la Gorge de Gokase-gawa, un magnifique ravin mystérieux fait de falaises volcaniques abruptes au coeur d’une forêt profonde. Pratiquée à Takachiho depuis plus de 800 ans, la danse Kagura évoque des histoires des dieux anciens sur fond d’une musique de flûtes et de tambours traditionnels.

Joies des marchés aux puces

Mode de vie

Les marchés aux puces sont désormais courants au Japon car ils répondent à la répugnance tradionnelle des Japonais à l’égard du gaspillage d’objets encore utilisables. Une caractéristique des marchés aux puces japonais est l’accent placé sur l’interaction étroite entre acheteurs et vendeurs et leur plaisir réciproque, plutôt que sur la recherche de profits. Ils peuvent aussi être très focalisés : nous présentons un marché d’Akihabara pour articles d’animés et de mangas, un réservé uniquement aux jeunes femmes et un autre géré entièrement par des enfants.

Technologies inspirées par la tradition 

Technologie

Bon nombre des composants électroniques au sein des appareils modernes sont mis au point au Japon et l’un des plus essentiels à recours à une technologie inspirée d’un artisanat traditionnel. Les entreprises japonaises se classent en tête du marché des condensateurs céramiques grâce à une technique du Kiyomizu-yaki, une tradition de la céramique de Kyoto vieille de plusieurs siècles. Nous découvrons aussi comment des méthodes traditionnelles de fabrication de feuilles d’or ultrafines ont contribué à rendre plus efficace la production de cartes de circuits imprimés.

Une mode personnalisée

Culture

Adeptes d’une nouvelle mode, les jeunes Japonais transforment des vêtements achetés en magasin pour exprimer leurs goûts personnels et projeter une image à nulle autre pareille. Ils font appel à des décorations et des accessoires spéciaux, mais aussi à des objets ordinaires répondant à leur fantaisie, qu’ils cousent ou collent sur des habits acquis dans les boutiques. Limités uniquement par leur imagination, ces jeunes disposent ainsi facilement et à peu de frais de vêtements absolument uniques en leur genre.

Miyajima – Une île dédiée à la nature 

Voyages

L’île de Miyajima se trouve dans la Mer Intérieure de Seto, près de Hiroshima. Entièrement boisée, cette île d’un pourtour de 30 km se dresse comme un sanctuaire, symbolisant la déférence envers la nature. Construit sur l’eau, le sanctuaire vieux de 1400 ans semble flotter face à un décor de verdure. Chaque année en avril, plus de 400 interprètes du théâtre nô viennent de tout le Japon pour une rencontre sacrée spéciale. L’impression de ces interprétations au coeur de la nature est particulièrement intense à marée haute lorsque l’eau arrive presque à la hauteur de la scène du nô.

Izu – Un paradis de fleurs

Voyages

La porte d’entrée de la Péninsule d’Izu se trouve à une heure en train de Tokyo. Les touristes y affluent pour bénéficier de son climat tempéré toute l’année, de ses rivages magnifiques et de ses célèbres sources thermales. Les destinations les plus populaires sont les lieux où, dès février, de nombreuses fleurs s’épanouissent simultanément. On peut y admirer les fleurs de pruniers, camélias, cerisiers, jonquilles et colza. Pruniers et cerisiers fleurissent ici plus tôt que partout ailleurs au Japon et le début du printemps sur les côtes d’Izu est une saison d’évasion idéale.

Neige et chanvre à Ojiya

Culture

Ojiya chijimi est un tissu fabriqué depuis près de 350 ans à Ojiya, dans la préfecture de Niigata. Dans cette contrée enneigée, les tisserands ont découvert qu’ils pouvaient décolorer leur tissu et lui donner une teinte particulière en les étendant sur la neige. Ils utilisent une variété locale de chanvre, appelée choma, très absorbante et séchant facilement. Grâce à une technique de fronçage spéciale utilisée pour produire un crêpe, l’étoffe est idéale pour fabriquer des kimonos très agréables en été. Tissés à la main sur des métiers spéciaux, les articles présentent aussi des motifs merveilleux.

Découverte de Matsue au fil de l’eau

Voyages

Matsue, une ville de la préfecture de Shimane, a poussé autour de son château construit en 1611 et elle garde encore l’aspect de cette époque. Rivières et cours d’eau s’y entrecroisent et lui donnent un cachet particulier. Une excursion en barque est de loin le meilleur moyen de découvrir les aspects de la vieille cité. L’hiver, d’anciennes chaufferettes au charbon de bois sont fournies pour se prémunir contre le froid. Situé à l’ouest de la ville, le Lac Shinji est une autre destination populaire en bateau, car les couchers de soleil y sont spectaculaires.

Les gadgets de cuisine favorisent la communication

Cuisine

Les gadgets de cuisine sont considérés comme de nouveaux outils de communication. Nous pouvons préparer des plats ou des desserts avec ces outils. Il y a une grande variété de gadgets de cuisine qui va de la préparation très simple pour une barbe à papa aux gadgets qui aident à préparer du pain ou des sushi. Ces gadgets sont conçus pour pouvoir préparer sans source de chaleur afin d'éviter de se blesser ou de se brûler. Ces gadgets font comprendre aux enfants tout en les amusant la difficulté de faire à manger.

L’art du regard de chaussée

Culture

Dans tout le Japon, on trouve des regards de chaussée sur lesquels sont dessinés des édifices célèbres, des animaux ou des fleurs.Ils sont d’un design original ou aussi de couleurs vives et sont dénommés L’art du regard de chaussée. Ils sont très appréciés au Japon et à l’étranger.Vous pourrez vous aussi profiter de l’art du regard de chaussée en jetant un coup d’œil à vos pieds lors de votre visite au Japon.

La restauration rapide japonaise : Bar à nouilles au sarrasin

Cuisine

Le Soba fait partie de la cuisine traditionnelle japonaise. On trouve des bars à Soba sur les quais des gares où on les déguste debout au comptoir. C’est une restauration rapide japonaise où les plats sont servis en 30 secondes, c'est très simple et très accessibles à tous, même en voyage.

Les innovations de la capitale de lunettes, Sabae

Technologie

La ville de Sabae de la préfecture de Fukui est une ville dite de lunettes où l'on produit 90% des montures de lunettes japonaises. Cette ville à commencé cette production il y a une centaine d’années, c'est elle aussi qui a fabriqué des montures en titane pour la première fois au monde et continue à se lancer des défis. Récemment, un bon nombre de fabricants utilisent des matières plus innovantes et bien supérieures au titane avec des designs originaux. Une boutique d’un investissement collectif des fabricants de lunettes a été conçue et la voie vers le marché mondial continue.

Un miracle de 7 minutes! Le théâtre du nettoyage du Shinkansen

Mode de vie

Plus de 300 Shinkansen sont en service chaque jour. Les wagons des Shinkansen sont méticuleusement propres. C’est le travail effectué par l’équipe de nettoyage.
Le Shinkansen s’arrête 12 minutes en moyenne. Les passagers mettent 5 minutes pour monter ou descendre du train. Après la sortie des passagers, l'équipe n'a que 7 minutes en tout et pour tout pour ramasser les déchets et nettoyer les wagons à la perfection. Nous allons vous présenter le miracle de 7 minutes, le nettoyage du Shinkansen qui attire l’attention à l’étranger.

De plus en plus pratique: l’innovation de récipients alimentaires

Technologie

Durant les repas, on utilise fréquemment des sauces ou des assaisonnements. Une foule de petits détails ont été étudiés tout exprès pour les récipients de mayonnaise et d’autres contenus. Un capuchon facile à ouvrir, même pour personnes âgées, car, il ne nécessite que très peu de force. Un autre conditionnement a été conçu pour garder la fraîcheur et faciliter l’emploi de la sauce de soja. L’attention portée sur la facilité d’ouverture, sur l'utilisation et sur le goût fait que les récipients alimentaires au Japon évoluent.

Le défi des lycéens ! La revitalisation de la ville avec le Grand Prix de B-1

Cuisine

Le Grand Prix de B-1 rassemblent des groupes qui font la publicité de leur ville via leur cuisine locale afin d’essayer de revitaliser leur ville. Le groupe du séminaire de Towada Barayaki venant de la ville de Towada, Préfecture d’Aomori, a remporté le Prix d’Argent au Grand Prix de B-1 de 2013. Nous allons regarder de près les activités des lycéens qui avec les adultes essaient de revitaliser leur ville.

La lumière LED pour la Pêche: Une révolution de l’industrie de la pêche

Technologie

La nuit, le balaou est connu étant un poisson qui est attiré par la lumière. Ces derniers temps, la pêche du balaou bénéficie d'un changement énorme. La pêche à la lumière jusqu’à présent avec des ampoules à incandescence classique, commence à changer leur lumière en LED bleu-vert. Avec le LED bleu-vert, la consommation d’énergie baisse, l’efficacité d’interaction augmente et les balaous sont pêchés sans être abîmés. La révolution de la pêche industrielle à la lumière LED vient juste de commencer.

Qu’est-ce que le Spochan? Un sport japonais de sabre avec une sécurité extrême

Sport

Le Sport Chanbara qu’on appelle Spochan, est né au Japon il y a environ 40 ans. C'est un sport sans danger, où l'on utilise un équipement rembourré d’air. Pour la compétition, les concurrents portent un casque rembourré de mousse, des groupes distincts sont formés selon la longueur de l’arme. Dès que l'on touche l’adversaire avec le sabre, à peu importe l'endroit, on a gagné. L’association du Sport Chanbara a pour but de faire de ce sport un sport international et une discipline officielle aux Jeux Olympiques.

La culture des baguettes au Japon

Mode de vie

Les japonais utilisent à chaque repas, le Hashi, des baguettes pour manger. Les baguettes sont également utilisées dans d’autres pays d’Asie, mais il n’y a qu’au Japon que les baguettes sont employées exclusivement. Avec l’expansion de la cuisine japonaise, les étrangers s’intéressent de plus en plus aux baguettes du Japon. Il est donc essentiel pour les japonais d'apprendre à mieux les connaître et à bien s'en servir.

Une combinaison assistée pour aider les agriculteurs

Technologie

Les agriculteurs japonais s’efforcent de travailler à la main. Mais beaucoup d’entre eux sont âgés et le travail est épuisant. Pour résoudre ces problèmes, une machine a été conçue pour assister dans leur travail. Voici une combinaison assistée pour l’agriculture. Celle-ci maintient le bras de l’agriculteur dans une position fixe, celle-là aide à soulever des poids lourds avec seulement la moitié de la force. A l'aide de technologies de pointe, des combinaisons assistées ont été développées pour aider les agriculteurs japonais. Si elles sont adoptées et propagées, elles pourront rendre service dans les pays du monde entier.

Ise Jingu Shikinen Sengu La tradition de reconstruction

Voyages

Le sanctuaire «Ise Jingu» est situé dans la ville d’Ise de la préfecture de Mie. Ce sanctuaire historique est visité par beaucoup de gens depuis des siècles. Depuis 1300 ans, le Shikinen Sengu s’effectue tous les vingt ans, où l’on construit un nouveau bâtiment à côté de l'ancien, pour déménager. La transmission d’une tradition de la technique de construction de sanctuaires est un des buts de cet événement. Entre autre, la technique du KIGUMI où on n’utilise pas de clou est transmise de génération en génération depuis 1300 ans, continuera à l'être, sans faille, dans le futur.

Le Paysagiste

Culture

Le jardin japonais qui exprime la nature avec des roches, des plans d’eaux et les couleurs des saisons offertes par les arbres est le symbole important de la culture japonaise.Les paysagistes qui construisent et maintiennent le jardin japonais essaient de transmettre les traditions du paysagisme aux générations futures. Le paysagiste de Kyoto, OGAWA Jihei, de la 11e génération est un de ces paysagistes.C’est pourquoi, les jardins japonais façonnés minutieusement au quotidien avec une profonde compréhension procurent un sentiment de bien-être tel qu’en pleine nature et leur beauté est universellement attirante.

Rassemblons-nous! La nouvelle tendance des Cafés et Bars

Mode de vie

Dans les villes japonaises on trouve de nombreux cafés et bars uniques et typiquement japonais.
Un café à chats se trouve dans une rue du centre-ville entourée de bâtiments. Les gens qui n’ont pas la possibilité d’avoir un chat fréquentent cet endroit. Dans le café à couture les gens viennent pour fabriquer leurs vêtements à l’aide d’une machine à coudre. Et les ferrovipathes se rassemblent au bar à chemin de fer. Les cafés et les bars japonais continueront sûrement d'évoluer selon les divers intérêts des clients.

Ibis nippon Le départ à zéro

Voyages

L’Ibis nippon. Nom scientifique : Nipponia nippon, l’oiseau qui porte le nom du pays occupe une place particulière dans le cœur du peuple japonais. Mais au Japon, il a disparu. Nous entreprenons la reproduction de l’Ibis nippon. La reproduction de l’Ibis nippon est entreprise dans la ville de Sado. C’est ce centre de protection de l’Ibis nippon qui s’occupe de sa reproduction et de son élevage. Des entraînements s’effectuent pour pouvoir vivre dans la nature et puis sont réintégrés. En 2013, il y a environ 80 Ibis nippon qui vivent dans la nature.

Robots de communication

Technologie

Au Japon, au pays des robots, le développement des robots accordés à l’importance de communication se déroule sous diverses formes. Des robots qui prennent part à des expériences de conversation avec un astronaute dans l’espace, des robots qui relient les hôpitaux et les maisons, et des robots qui communiquent avec des personnes âgées qui vivent en maisons de retraite. Avec leurs capacités de pouvoir améliorer la communication, les attentes concernant les avantages d'utiliser des robots sont en hausse.

Véhicule ultra léger

Technologie

Un nouveau type de transport, entre la moto et la voiture compacte, le véhicule ultra léger commence à circuler au Japon. Ce véhicule ultra léger est alimenté à l'électricité, et a une haute performance environnementale. De plus, il est facile à conduire. On espère qu'il sera utilisé pour des transports de proximités. Plusieurs différentes compagnies les utilisent déjà pour des livraisons à domicile, ainsi que des société publiques d’immobiliers pour leurs déplacements quotidiens. Cette voiture respecte l'environnement et on espère qu'elle sera utilisée encore plus dans un futur proche.

Vie à la japonaise avec le tatami

Mode de vie

Le tatami est utilisé dans les maisons japonaises depuis de longues dates. La surface du tatami est fabriquée en tissant très soigneusement le jonc dont la plupart est produit dans la ville de Yatsushiro à Kyushu. Le jonc exhale un arôme agréable qui purifie l’air et couvre l’odeur de transpiration et autres odeurs désagréables. Le japonais mange, se détend et dort à même le tatami. La vie sur tatamis est née de la sagesse qui découle du comment vivre dans la chaleur humide du Japon.

Train touristique

Voyages

Dans le Kyushu, l'une des quatre îles de l'archipel Nippon située la plus au sud, le train touristique devient populaire. Des grandes fenêtres du premier wagon, nous pouvons admirer le panorama et il y a même un espace de jeu pour les enfants. Il existe également un train où on écoute du Jazz avec un bar. Le temps agréable passé dans ces nouveaux trains touristiques est un nouvel attrait du voyage.

Académie de Sushi

Cuisine

Sushi. Un plat traditionnel japonais. Comme sa préparation ne nécessite aucune matière grasse, le sushi est considéré comme un plat sain et est devenu populaire à travers le monde. Il faut de nombreuses années d’apprentissage pour devenir un chef sushi, mais maintenant il existe une école professionnelle privée où les techniques de préparation de sushi peuvent être apprises en court terme. Beaucoup de jeunes étudiants, voulant travailler à l’étranger dans des restaurants de sushi, viennent à l’école. Au travers de ce met traditionnel qu’est le sushi, la culture japonaise se répand dans le Monde et aide à promouvoir une meilleure compréhension entre les peuples.

Koban (Poste de police japonaise)

Mode de vie

Tokyo est la capitale du Japon où le taux de criminalité est un des plus faibles au monde. Un système qui joue un grand rôle pour la sécurité publique de haut niveau. C’est le KOBAN. Très proche des habitants, les agents de police y travaillent pour protéger la sécurité de leurs habitants. Le Koban est un système unique au Japon, d’une histoire de plus de 130 ans et sont installés dans chaque quartier.Les Agents de policie du Koban sont là non seulement pour assurer la sécurité de la communauté mais aussi un point d’information où les gens viennent demander leur chemin ou d’autres renseignements sans rapport avec le crime. Les agents de police du KOBAN sont très appréciés par les habitants.

Simulation du Tsunami pour limiter les dégâts

Technologie

Le Japon est un des pays au monde le plus touché par les séismes. Les chercheurs ont entrepris de nouvelles activités afin de s'en prémunir. Ils ont installé au fond de la mer des équipements d’observations afin d'obtenir des données pour créer des images de simulation du Tsunami à l’aide de Superordinateur. La recherche en simulations des voies sécuritaires d’évacuations sont également en cours. Les engagements pour la prévention et la réduction des catastrophes évoluent de plus en plus au Japon.

Culture hydroponique

Technologie

Un nouveau type d’usine agricole en forme d’ un dôme a vu le jour sur les terres endommagées par le dépôt de sel marin provoqué par les Tsunamis. Le dôme maintenu uniquement par suspension aérienne, permet, grâce à une bonne absorption du soleil. Une croissance plus rapide des plantes. Les gens qui ont perdus leurs maisons ou leurs terres travaillent ici avec beaucoup d’espoir. Pour produire de bonnes plantes Cette culture, ne nécessite que peu de terrain, d'un minimum d’eau et d'un logiciel de contrôle. Ce système de Culture hydroponique commence à attirer l'attention du monde entier.

Hakone Un lieu de détente

Voyages

Le Mont Fuji. Ce patrimoine culturel mondial est le symbole du Japon. L’un des sites touristiques d’où l'on peut contempler le Mont Fuji est Hakone. Ce site historique n'est qu'à environ une heure et demie de Tokyo, en voiture ou en train. Hakone se situe sur un terrain volcanique où se trouvent de nombreuses stations thermales. Les établissements balnéaires de la station sont bâtis les uns à côté des autres. Après un long voyage, prendre un bain est le remède idéal pour détendre un corps fatigué. Hakone est l'endroit le plus proche de Tokyo, où l'on peut le mieux apprécier les différents aspects du Mont Fuji, tout en profitant du bien-être de la ville et de ses bains relaxants.