Les sports


karaté
Une filette en train de pratiquer le karaté, un art martial qui requiert de la force à la fois physique et mentale (JKF)

kendo
Des enfants pratiquant le kendo, l'escrime japonaise qui utilise un sabre en bambou (Tokyo Metropolitan Government)

De très nombreux sports sont pratiqués au Japon. Les arts martiaux traditionnels tels que le judo et le kendo sont populaires, tout comme les sports importés de l'étranger comme le base-ball et le football. Beaucoup de Japonais font de la plongée ou du surf en été, et du ski et du snowboard en hiver.

LES PRINCIPAUX SPORTS
Le base-ball est l'un des sports qui passionnent le plus le public japonais. Il existe 12 équipes professionnelles, six dans la Ligue Centrale et six dans la Ligue Pacifique. Les équipes de chaque ligue jouent au moins 140 matchs par la saison, au terme de laquelle les vainqueurs des deux ligues se rencontrent dans la Japan Series.

Le base-ball amateur est également populaire et beaucoup d'élèves sont inscrits dans des ligues locales ou dans des clubs scolaires. Le Championnat de base-ball des lycées, qui se tient deux fois par an, oppose les vainqueurs des tours de qualification. Chaque équipe représente sa préfecture.

Depuis la fondation de la ligue de football professionnelle japonaise, la J. League, en 1993, le football a de plus en plus de supporteurs. Le Japon et la République de Corée ont co-organisé la Coupe du monde 2002 (FIFA) et cet événement a considérablement contribué à la popularité de ce sport. Lors de la Coupe du Monde 2010 de la FIFA en-Afrique du Sud, le Japon est allé jusqu'en huitième de finale. De nombreux footballeurs japonais ont rejoint des équipes à l'étranger et jouent actuellement dans des clubs européens de haut niveau. En 2011, l'équipe nationale de football féminin a gagné la Coupe du Monde de la FIFA qui se déroulait en Allemagne, et en 2012, elle a obtenu la médaille d'argent aux Jeux olympiques de Londres.

judo
Des enfants en train de pratiquer le judo, qui fait partie des sports olympiques depuis les Jeux de Tokyo en 1964 (Kôdôkan)

LES ARTS MARTIAUX
Les arts martiaux traditionnels tels que le judo, le kendo, le karaté et l'aïkido ont un énorme succès au Japon grâce à la passion qui anime ceux qui les pratiquent.

Dans le judo, terme qui signifie littéralement « voie de la souplesse », le secret pour vaincre consiste à tirer parti de la force de l'adversaire. Désormais populaire dans le monde entier, le judo est devenu une discipline olympique à partir des Jeux de Tokyo, en 1964. A l'instar du judo, le kendo, (l'escrime japonaise) a également réussi au cours de ces dernières années à attirer un public fidèle à l'étranger. Les kendoka revêtent une tenue de protection qui ressemble à une armure et utilisent des sabres de bambou pour attaquer l'adversaire et se défendre. Le karaté, originaire de la Chine, est arrivé au Japon par le « Royaume des Ryukyu » (ancien nom des îles d'Okinawa). Les karateka ne mettent aucune protection et se battent uniquement à pieds et mains nues.

LE SUMO
L'histoire du sumo, le sport national du Japon, remonte à plus de mille cinq cents ans. Autrefois, il s'agissait d'un rituel pour remercier les dieux en cas de bonne récolte ; c'est pourquoi, de nos jours, le sumo comporte encore plusieurs rites.

Les rikishi, lutteurs professionnels, coiffés à la manière des anciens samouraïs, ne sont vêtus que d'une ceinture spéciale en soie et combattent à mains nues. La plupart pèsent entre 100 et 200 kg. Ils luttent dans une enceinte de combat (dohyo) mesurant 4,5 m de large, et le combat dure jusqu'à ce que l'un des deux lutteurs soit projeté hors du ring ou touche le sol avec une partie du corps autre que la plante des pieds. Contrairement à ses règles, les techniques du sumo sont compliquées et il existe plus de 80 façons de gagner. Les tournois de sumo professionnels ont lieu six fois par an et durent 15 jours chacun. Le sumo a suscité l'attention du public étranger grâce à des tournées internationales et au succès des lutteurs étrangers.

LES JEUX OLYMPIQUES
Les sports amateurs ont également beaucoup de succès au Japon, qui envoie toujours une forte délégation aux Jeux Olympiques. Quelque 338 athlètes japonais ont pris part aux Jeux Olympiques d'été de Rio de Janeiro en 2016, et 113 ont participé aux Jeux Olympiques d'hiver de Sochi en 2014. Le Japon a accueilli à trois reprises cet événement sportif : en 1964 pour les Jeux d'été de Tokyo - les premiers Jeux Olympiques d'Asie -, en 1972, pour les Jeux d'hiver de Sapporo et en 1998 pour ceux de Nagano. De plus, il a été décidé que le Japon sera l'hôte des jeux pour la 4ème fois, avec les Jeux Olympiques d'été 2020 à Tokyo.

LES SPORTS POPULAIRES CHEZ LES ENFANTS
Les enfants japonais pratiquent des sports divers grâce aux clubs de leurs écoles ou de leur quartier. Le football et le base-ball sont les deux sports favoris des garçons, alors que les filles ont tendance à préférer le tennis et le volley-ball. Aussi bien les filles que les garçons font de la natation.